Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Pierre Boena, pasteur de l’église des Assemblées de Dieu à Bilhore, commune d’Arbinda, province du Soum, qui avait été enlevé le dimanche 3 Juin 2018 dans la soirée avec son fils, sa petite fille et sa belle fille dans son village par des inconnus armés a été libéré ce jeudi 7 juin 2018 en territoire malien par ses ravisseurs selon plusieurs sources locales. Ses proches qui avaient été aussi kidnappés ont été aussi libérés.

Pour le moment aucune source officielle ne s’est prononcée sur cette libération. Notre confrère de Radio Oméga confirme leurs libérations en territoire malien en citant des sources sécuritaires et locales.

En rappel, Le village de Bilhore Est situé à environ 40 kilomètres du chef-lieu de commune, Arbinda. Lequel est situé à 100 km de Djibo sur l’axe Djibo-Dori.

Le dimanche 20 mai dernier, un catéchiste de la paroisse d’Arbinda a été enlevé par des individus armés non identifiés. Son épouse avait été également enlevée suite à sa tentative de s’opposer au rapt de son mari. Cependant l’on est toujours sans nouvelle de ces derniers.