Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Décédé dans la nuit du 21 au 22 mai dernier suite à l’opération de Ragnongo, le Maréchal des logis chef (MDL Chef) François De Salles Ouédraogo de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie nationale (USIGN), repose désormais au cimetière de Gounghin. C’est dans l’après-midi de ce jeudi 24 mai 2018, qu’il a été conduit à sa dernière demeure en présence de ses frères d’armes, des membres de sa famille, de ses connaissances, de la hiérarchie militaire et des membres du gouvernement.  Honneurs militaires et hommages de la Nation ont été rendus à ce « vaillant soldat » tombé les armes à la main.

Ce jeudi 24 mai 2018, l’émotion était au rendez-vous au cimetière de Gounghin où se déroulait la cérémonie d’hommage et d’adieu au MDL Chef François De Salles Ouédraogo. En effet, c’est toute la Nation de façon générale et l’ensemble des forces de défense et de sécurité en particulier qui ont rendu l’hommage mérité, à celui qui aura défendu jusqu’au sacrifice suprême sa chère patrie. Pour le capitaine François Zoungrana de l’USIGN, « François De Salles est tombé au champ d’honneur ». De lui, on retiendra qu’il était « un vaillant combattant qui a accepté faire don de sa vie pour sa patrie et pour sauver la vie de ses concitoyens », a indiqué le capitaine Zoungrana.

Né le 1er avril 1990, c’est le 7 novembre 2010 que celui que la Nation entière pleure en ce jour, fut incorporé dans les forces armées. C’est à l’issue de sa formation, qu’il sera titularisé au grade de Maréchal des logis le 1er janvier 2013. Cinq ans plus tard, précisément le 1er janvier 2018, il sera promu au grade de Maréchal des logis chef. C’est en mars 2014, qu’il va intégrer l’unité spéciale d’intervention de la gendarmerie, après avoir pris part au test de recrutement. Au cours de sa jeune carrière, le MDL Chef François De Salles Ouédraogo aura obtenu plusieurs diplômes militaires et attestations.

« Le MDL Chef François De Salles était un sous-officier exceptionnel, il voua une grande passion pour le métier militaire, et une conscience professionnelle sans faille. Il était très apprécié de ses chefs et de ses camarades. Il savait se montrer très efficace dans la discrétion et la plus grande humilité (…) Particulièrement engagé au quotidien, il était volontaire pour exécuter n’importe quelle mission qui lui était confiée », a témoigné le capitaine Zoungrana, qui à travers l’oraison funèbre à saluer le courage, la bravoure et l’intrépidité face à l’adversité du regretté François De Salles, qui totalise un peu plus de 7 ans de service effectif au niveau des forces armées nationales.

Au cours du cérémonial d’hommage, il lui a été décerné la médaille militaire à titre posthume. Pour ses frères d’armes, le Maréchal des logis Chef, François De Salles restera « immortel (…) car tu viens de sauver de nombreux innocents que tu ne connaissais même pas. Tu as fait honneur à ta famille, à tes frères d’arme et à la Nation entière (…) Tu resteras à jamais cité comme l’exemple d’un soldat accompli et ton histoire sera contée aux générations futures comme l’exemple d’un engagement inconditionnel ».