Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

SOCIETE

Dans la nuit du 23 au 24 mai 2018, des individus armés non identifiés ont ouvert le feu sur un élément de l’Unité d’intervention polyvalente  de la police nationale (UIP-PN). Au cours des échanges de tirs, l’assistant de police, Stéphane Tiémtoré a été grièvement atteint. Évacue dans un centre médical, il succombera à ses blessures.  

Selon le communiqué de la police nationale,  des individus armés non identifiés ont ouvert le feu sur l’élément de l’UIP-PN. Et au cours des échanges de tirs « qui ont eu lieu dans les encablures de la Zone d’activités diverses (ZAD) aux environs de 23 heures, l’assistant de police, Stéphane Tiémtoré a grièvement touché l’un des suspects avant d’être à son tour atteint » Evacué dans un centre médical, l’assistant de police, a succombé à ses blessures au cours de la nuit. 

La police nationale a informé qu’un ratissage a été mené dans la zone en vue de retrouver les auteurs de cette attaque. Au delà de ce ratissage, une information judiciaire a été ouverte. 

Mais bien avant la diffusion de ce communiqué officiel, la police a informé que l’un des assaillants touché par balle a été emporté par moto par ses complices. Dans cette optique, elle a lancé un appel aux populations. « Si vous croisez des individus transportant un blessé apparemment touché par balle (la personne saignera abondamment), des individus qui cherchent des soins pour ce type de blessure, ou encore un individu blessé par balle abandonné quelque part, informez immédiatement les forces les forces de défense et de sécurité aux numéros verts suivants: 17, 1010, 16 et le numéro 73769288 ».

 

 

Des mots pour le dire...

Sondage

Depuis quelques jours, le gouvernement a entamé une opération de retrait des enfants vivant dans la rue. Cette opération a-t-elle des chances de succès?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé