Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

la plaine de jeux du quartier Saragosse, à Pau (lieu où le jeune burkinabè a trouvé la mort)

SOCIETE

Dans ce communiqué de presse, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples, (MBDHP), section de France, condamne "l’assassinat d’un jeune burkinabè" le vendredi 18 mai dernier à Pau (Sud-ouest de la France). L’organisation des droits humains « exhorte à une enquête diligente pour établir dans les meilleurs délais les circonstances de ce drame »

"Un jeune burkinabè de 32 ans, Béli Nébié, né en 1985 au Burkina Faso, a été victime d'un assassinat le vendredi 18 mai à Pau (Sud-ouest de la France) après avoir été bastonné en pleine rue par une bande de 12 adolescents. L'agression mortelle s’est produite suite à une bagarre, survenue aux environs de 19H00, dans un quartier populaire de la ville, lieu de résidence de la victime. 

Les agresseurs, tous mineurs, se sont acharnés sur le jeune homme et l'ont laissé agonisant dans la rue, avant de prendre la fuite. Les secours alertés par des témoins sont arrivés sur place, mais n'ont pas pu le réanimer. Le parquet de Pau a ouvert une enquête de flagrance pour faire la lumière sur les circonstances précises de cette mort, dont les auteurs à ce jour sont recherchés par la police. Trois d’entre eux viennent d’être placés en garde à vue ce lundi 21 mai. 

Le Mouvement Burkinabè des Droits de l'Homme et des Peuples MBDHP- Section de France (MBDHP-SF) 

- exprime son indignation profonde et condamne ce crime odieux 

- exhorte à une enquête diligente pour établir dans les meilleurs délais les circonstances de ce drame, situer les responsabilités et traduire en justice les coupables pour qu''ils répondent de leurs actes devant la loi. 

Le MBDHP-Section de France présente ses condoléances à la famille du jeune homme assassiné. 

Paris le 21 mai 2018 

Le Bureau National du MBDHP-SF "