Aujourd'hui,
URGENT
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse
G5 Sahel: plus de 1 300 milliards de F CFA (2 milliards d'euros) mobilisés pour le financement du programme d’investissements prioritaires

SOCIETE

Un catéchiste de la paroisse d’Arbinda, province du Soum,  a été enlevé le dimanche 20 mai 2018 par des individus armés non identifiés. Son épouse a été également enlevée suite à sa tentative de s’opposer au rapt de son mari. La communauté catholique d’Arbinda (rattachée au Diocèse de Dori) a  constaté ce rapt de cet agent pastoral avec stupéfaction.

Mathieu Sawadogo,  a été enlevé par des individus armés enturbannés ce dimanche selon nos sources. Il exerçait  à Baasneere (appelé  précisément par les populations autochtones "Gulgule"). La localité est située à 35 km d’Arbinda et à 100 km de Djibo.

Il s’agit donc d’un catéchiste de la paroisse notre dame des apôtres d’Arbinda tenue par des missionnaires et non un catéchiste de Koutougou. Depuis quelques temps,  les menaces terroristes ont poussé l’Église catholique à mettre certains de ses catéchistes à l’abri.  

 

Par Hama Cisse (depuis Dori)