Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

SOCIETE

La coordination nationale de l’Association pour le développement du grand Nord (ADGN) a procédé, le samedi 12 mai dernier à Ouagadougou, à la cérémonie de lancement officiel de ses activités. L’objectif principal de cette association est de contribuer au développement socio-économique du grand Nord.


Consciente des problèmes liés au développement du grand Nord du Burkina, l’ADGN s’est fixée pour vision d’ici à 2030, de voir une population «du grand Nord alphabétisée, en bonne santé, bien sensibilisée et bien alimentée». Selon le coordonnateur adjoint de l’ADGN, François de Salles Sawadogo, l’association voudrait voir également la population sans souci d’eau, d’électricité et de route. «Elle voudrait enfin voir la population plus consciente, unie, pacifique et prospère» ajoute-il.

A l’entendre, les préoccupations majeures de l’ADGN se résument en quatre axes stratégiques. Il s’agit d’abord de la mobilisation des fils et filles du grand Nord y compris ceux de la diaspora autour des actions de développement de la région; ensuite de la mobilisation des acteurs de développement et les partenaires techniques et financiers pour répondre aux défis du grand nord. Aussi, il y a le développement d’actions d’information, de sensibilisation, de communication autour des idéaux d’unité, de solidarité et de paix. Et enfin, de la promotion de la collaboration et d’une synergie manifeste entre les leaders d’opinion et entre les acteurs du développement.

«L’énergie, la foi et le dévouement pour l’atteinte de ces axes stratégiques nécessitent avant tout un engagement et surtout un sacrifice des filles et fils  du grand nord qu’ils soient de l’intérieur du pays ou de la diaspora» a précisé M. Sawadogo qui dit être prêt pour agir immédiatement en fonction des besoins qui urgent dans toutes les 11 provinces que compte le grand nord pour le bonheur de ses populations.

L’ADGN est une association apolitique qui existe depuis juin 2010. Elle a pour mission de promouvoir le développement socio-économique, culturel et environnemental du grand nord d’une part, et d’autre part, d’unifier les populations du grand nord afin d’établir, de construire et de conserver une paix sociale durable. En terme de mobilisation de fonds, l’Association dit compter beaucoup sur l’adhésion des uns et autres.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé