Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

SOCIETE

La coordination nationale de l’Association pour le développement du grand Nord (ADGN) a procédé, le samedi 12 mai dernier à Ouagadougou, à la cérémonie de lancement officiel de ses activités. L’objectif principal de cette association est de contribuer au développement socio-économique du grand Nord.


Consciente des problèmes liés au développement du grand Nord du Burkina, l’ADGN s’est fixée pour vision d’ici à 2030, de voir une population «du grand Nord alphabétisée, en bonne santé, bien sensibilisée et bien alimentée». Selon le coordonnateur adjoint de l’ADGN, François de Salles Sawadogo, l’association voudrait voir également la population sans souci d’eau, d’électricité et de route. «Elle voudrait enfin voir la population plus consciente, unie, pacifique et prospère» ajoute-il.

A l’entendre, les préoccupations majeures de l’ADGN se résument en quatre axes stratégiques. Il s’agit d’abord de la mobilisation des fils et filles du grand Nord y compris ceux de la diaspora autour des actions de développement de la région; ensuite de la mobilisation des acteurs de développement et les partenaires techniques et financiers pour répondre aux défis du grand nord. Aussi, il y a le développement d’actions d’information, de sensibilisation, de communication autour des idéaux d’unité, de solidarité et de paix. Et enfin, de la promotion de la collaboration et d’une synergie manifeste entre les leaders d’opinion et entre les acteurs du développement.

«L’énergie, la foi et le dévouement pour l’atteinte de ces axes stratégiques nécessitent avant tout un engagement et surtout un sacrifice des filles et fils  du grand nord qu’ils soient de l’intérieur du pays ou de la diaspora» a précisé M. Sawadogo qui dit être prêt pour agir immédiatement en fonction des besoins qui urgent dans toutes les 11 provinces que compte le grand nord pour le bonheur de ses populations.

L’ADGN est une association apolitique qui existe depuis juin 2010. Elle a pour mission de promouvoir le développement socio-économique, culturel et environnemental du grand nord d’une part, et d’autre part, d’unifier les populations du grand nord afin d’établir, de construire et de conserver une paix sociale durable. En terme de mobilisation de fonds, l’Association dit compter beaucoup sur l’adhésion des uns et autres.