Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Le directeur général, Ismaël Ouédraogo, ambitionne couvrir la sous-région

SOCIETE

A l’occasion de ses trois années d’existence, la télévision Burkina info a organisé 72 heures durant des journées portes ouvertes. Le mercredi 2 mai 2018, elle a ouvert ses portes aux journalistes burkinabè. La dizaine d’hommes de média sont allés toucher du doigt les conditions de travail de leurs confrères de la chaine d’information en continue et comprendre aussi le circuit de production et de distribution de l’information. 

De la rédaction à la production en passant par la régie, le plateau d’enregistrement et le studio, les hôtes du jour, par une visite guidée du rédacteur en chef Philippe Ada, se sont imprégnés du fonctionnement de la télévision.

Pour le premier responsable de la télévision, Ismaël Ouédraogo, trois ans après, il était opportun de dresser le bilan de ce qui a été fait en matière d’initiative, mais également de programmation, de reportage et également de maillage du territoire. Pour lui, en trois années d’existence, Burkina info a su se faire une place de choix dans le paysage médiatique du pays.

«Nous pouvons dire en toute humilité qu’en trois ans, la télévision a pu tracer ses sillons dans un contexte très difficile parce qu’elle a pu travailler pendant le putsch manqué de septembre 2015 d’une part et d’autre part, nous avons apporté notre contribution au retour de la démocratie en 2015 avec l’objectif initial qui est de contribuer à la démocratie, à la liberté d’expression et à la bonne gouvernance. Nous pensons que nous sommes sur le bon chemin et il était opportun pour nous de faire une escale pour dire merci aux actionnaires, merci aux téléspectateurs, aux partenaires qui font confiance à Burkina info» a-t-il fait savoir.

Et pour les années à venir, cette chaine qui a pour particularité : le traitement exclusif de l’information en continue ambitionne couvrir l’ensemble de la sous-région. «Nous avons un projet de mise en place des correspondants régionaux dans les pays de l’Uemoa parce que, nous couvrons même au-delà de l’Uemoa. Nous voulons faire en sorte que, lorsque les citoyens ont besoin d’information, qu’ils aient le réflexe de capter Burkina info» confie le directeur général.

La première chaine d’information en continue entend batailler dur pour faire face à la rude concurrence qui s’annonce avec l’avènement de la télévision numérique terrestre (TNT). Burkina info avec pour slogan «les clés du monde» a soufflé ses trois bougies le 3 mai 2018.

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé