Aujourd'hui,
URGENT
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal
Immigration: record de 71 millions de déplacés et de réfugiés dans le monde en 2018
France: l’ex-président Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption dans l'affaires des «écoutes»
Burkina: 17 civils tués dans une attaque terroriste à Béléhédé dans le département de Tongomayel (Province du Soum)
Egypte: l'Onu demande une enquête indépendante sur la mort de l'ancien président Mohamed Morsi
Gabon: colère des femmes gabonaises après la suppression du ministère dédié à l’Égalité
Burkina: le CICR renforce les capacités des journalistes sur la couverture «responsable» des conflits armés
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 

SOCIETE

C’est en réponse à la crise alimentaire au Burkina que l’Ong Qatar charity a initié un projet d’urgence dénommé «Changement climatique, responsabilité de tous». Après le lancement officiel à Kaya, la deuxième phase dudit projet à consister à l’abattage de 30 bœufs au profit des populations de l’arrondissement 4 de Ouagadougou ce samedi 28 avril 2018.


Qatar charity selon son directeur pays, Mohamed Nouayti, estime qu’«une population qui a de graves préoccupations alimentaires, a peu d’ambitions». «L’Ong reste persuader donc que son appui reste moindre par rapport aux attentes. C’est pourquoi, j’invite toutes les personnes nanties à faire parler leur cœur parce que l’univers paye toujours sa dette. Chacun quelque soit ses moyens, devra essayer d’illuminer la vie de son prochain parce que l’homme est le remède de l’homme», foi de Mohamed Nouayti. Selon M. Nouayti, la viande provient de bœufs qui ont été immolés au Burkina. «Ce ne sont pas des carcasses qui proviennent d'un autre pays», souligne-t-il.

D’une valeur globale de 60.000.000 FCFA, le projet a consisté dans sa première phase à distribuer du riz, des cartons de sucre et bidons d’huile aux populations des communes de Kaya, Ouahigouya et Dori. La seconde phase qui a débuté ce samedi et dénommé « Immolation du Burkina», consiste à l’abattage de 100 bœufs au profit des populations des zones périphériques de Ouagadougou. Pour ce samedi, ce sont 30 bœufs abattus qui ont été distribués à 400 personnes dont 70 pensionnaires de la Cour de solidarité au quartier Paspanga de Ouagadougou. Le don des 100 bœufs est estimé à 35.000.000 FCFA.

«Au-delà du bien physique que ce don peut faire, cela prouve la charité et la solidarité du peuple qatarie à travers l’Ong Qatar charity avec notre peuple. Nous traversons une période de soudure et ce don vient compléter les dons de vivres que fait déjà le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille», se réjouit Marie Laurence Ilboudo/Marchal, MFSF.

Maïmouna Zoma est la directrice provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille du Kadiogo. Pour Mme Zoma, ce don vient contribuer à équilibrer l’apport alimentaire au sein des familles.
 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé