Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

photo: lefaso.net

SOCIETE

Le vendredi 20 avril 2018, la structure Online Training Center (OTC) et la Fondation Sciences campus, procédaient à la clôture d’un séminaire de formation en suivi-évaluation des projets et programmes. Cette cérémonie a été marquée par la remise de certificat aux participants de l’édition 2018.

Sur un total de 26 participants, ils sont 23 à avoir obtenu leur certificat. Les 3 autres sont en effet des étudiants de OTC. Ainsi, au soir de cette session de formation qui s’est déroulée sur 5 jours, 13 d’entre eux en sortent avec le titre de spécialistes. Quant aux 10 autres, ils font désormais office d’experts.  

Pour le coordonnateur de OTC et président de la Fondation Sciences campus, Siaka Gow,  cette session se termine  bien avec un bilan positif.  A l’en croire, à travers une telle disposition « c’est beaucoup d’expériences que nous engrangeons et également, c’est plus de pratiques que nous intégrons dans ce séminaire ».

Cette session qui était à sa 3e édition, a connu la participation d’hommes et femmes venus de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Tchad, du Niger, du Ghana et du Burkina Faso. plusieurs modules étaient à l’ordre du jour durant la tenue du séminaire. Il s’agit des outils et cycle complet du projet, de l’analyse, contrôle et audit. A cela s’ajoute, ceux en Marketing, Ressources humaines et Management, ainsi que le cadre logique et le cadre conceptuel. Tout ceci a été ponctué par les phases d’études et de cas après l’examen de certification. En outre, était également au programme la visite de projets et le module suivi-évaluation. 

L’ensemble des participations confient tirer profit de cette formation, qui va certainement leur ouvrir d’autres portes. Parmi ceux-ci, Ibrahim Traoré. De nationalité malienne, ce comptable de profession admet que cette formation lui a permis de renforcer ces capacités. En effet, il n’a pas manqué de souligner que cela constitue une expérience nouvelle pour lui d’autant plus qu’elle ne s’inscrit pas dans son domaine d’intervention.

Tout comme lui, Emile Ello de la Côte d’Ivoire, en sa qualité de directeur exécutif d’une ONG intervenant en faveur des enfants, n’émet aucun regret quant à sa participation à ce séminaire. « La formation était intense mais assez bénéfique pour moi. Cela me permettra d’améliorer mes compétences en matière de suivi-évaluation », a-t-il laissé entendre.  

Le domaine du suivi-évaluation des projets et programmes est en train de prendre de l’ampleur dans les institutions, dans les projets et programmes, a précisé M. Gow. C’est selon lui la raison qui explique la tenue d’un tel séminaire. Au regard de son constat, il est clair qu’ « il faut donc des spécialistes, des experts professionnels qui ont des connaissances pointues dans le domaine et là, nous avons donc juger nécessaire d’outiller ces professionnels qui sont soit en exercice ou soit des diplômés qui veulent s’orienter dans le domaine suivi-évaluation des projets et programmes ».

Ce sont  les locaux de la Fondation Sciences campus à Ouagadougou qui a servi de cadre de formation pour cette 3e édition. Cette édition s’est déroulée du 16 au 20 avril 2018.