Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

Photo: Sidwaya

SOCIETE

Suite à la bousculade survenue dans la nuit du vendredi au samedi, au quartier Somgandé de Ouagadougou et ayant causé six morts, à l’issue de son prêche, le guide spirituel Cheick Abdoul Aziz Aguib Soré, a confié à l’Agence d’Information du Burkina  qu’il est dans l’incapacité d’expliquer les causes exactes du drame.

«Je ne peux pas vous expliquer ce qui s’est passé puisque je n’étais plus sur les lieux au moment du drame. Certainement que des témoins ou les enquêtes en cours pourront nous édifier davantage», a avoué le guide spirituel.

Pour lui, des spécialistes en charge de la sécurité de ce genre de rassemblements peuvent mieux expliquer ce qui s’est passé, dans la mesure où ils ont effectué des études dans le domaine.

A entendre Cheick Abdoul Aziz Aguib Soré, les autorités compétentes ont été informées du rassemblement et toutes les mesures sécuritaires auraient été prises pour la sécurité des participants à son prêche.

«Les autorités sont toujours informées de toutes nos activités. Nous n’entreprenons rien sans au préalable informer les autorités. Et des mesures de sécurité sont chaque fois prises pour assurer la sécurité du public de nos prêches», a-t-il indiqué.

«Ce qui s’est passé nous a surpris et nous ne pouvons rien dire d’autre que de prodiguer des bénédictions pour le repos des âmes de ceux qui ont perdu la vie suite à cet incident», a affirmé le guide spirituel.

Il a rappelé que le 13 avril dernier, il était au stade du 4 août pour prêcher et qu’à l’occasion, le public est venu de tous les coins du pays et même de pays étrangers.

«Ce jour-là, le stade du 4 août était plein à craquer et le monde qui trouvait dehors pouvait remplir trois fois le stade. Cependant, il n’y a pas eu d’incident malheureux», a le guide spirituel.

Et d’ajouter que le 7e jour de ce grand rassemblement était le vendredi 20 avril 2018 où il a encore convié les gens pour un prêche et des bénédictions.

«Nous avons prêché jusqu’à deux heures du matin. C’est lorsque nous sommes entrés à la maison que nous avons reçu des appels nous informant qu’il y a eu un incident au moment où le public repartait et qu’il y a eu même des morts», regrette l’homme de Dieu.

Il a demandé à Allah d’accepter dans son royaume ceux qui sont partis (lors du drame) et qu’il accorde sa grâce aux membres des familles éplorées. Aussi, a-t-il imploré  Dieu qu’il  bénisse le Burkina Faso et  évite au pays de pareils drames.

Cheick Abdoul Aziz Aguib Soré se présente comme un fils du Burkina Faso, plus précisément de Nouna, mais basé au Mali. «Chaque année depuis que j’avais 18 ans, je fais des prêches qui consistent à sensibiliser les gens dans toutes les régions du pays, y compris dans la capitale», a-t-il expliqué.

Source: Agence d'information du Burkina (AIB)