Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

SOCIETE

La police a mis la main sur des marchandises d'une valeur de 16 millions de FCFA abandonnées par de présumés trafiquants. Les détails sont livrés par la police elle-même dans cette déclaration publiée sur sa page Facebook. 

«Mardi 13 mars 2018.19h30.Carrefour Schiphra de Ouagadougou.
Quatre (04) motocyclistes lourdement chargés roulent à vive allure en direction du carrefour Schiphra. Les quatre compères ignorent les injonctions du policier qui les invite de loin à ralentir, ‘’brulent’’ allègrement le feu tricolore et amorcent le contournement du rond-point, sans ralentir. Dans cette manœuvre, le motocycliste de tête fait une chute libre, entrainant le reste du peloton avec lui sur le bitume. A la vue des policiers qui s’approchaient, les quatre acolytes prennent la poudre d’escampette, abandonnant ballots et engins sur place.

Mercredi 14 mars 2018.19h30.Un autre carrefour de la ville de Ouagadougou.
Quatre (04) motocyclistes lourdement chargés se déplaçant en file indienne forcent le passage à un feu rouge, tentent d’échapper au dispositif d’interception de l’équipe de la circulation routière et finissent également face et cargaison contre le goudron grâce au concours d’une équipe de la Brigade Anti Criminalité (BAC) de Ouagadougou de passage pour une mission de patrouille.

Les matériels interceptés à ces deux occasions par le Service Régional de la Circulation et de Sécurité Routière du Centre (SRCSR/Ouaga), en charge de ces deux carrefours dans la ville de Ouagadougou, se composent de produits de contrebande et se présentent comme suit :

-huit (08) motocyclettes de marque APSONIC et HAOZIN non dédouanées;
-trois (03) vélomoteurs de marque CRYPTON non dédouanés ;
-vingt-six (26) cartons de 32.000 tablettes de comprimés de type amphétamine;
-trente-quatre (34) boîtes de 50Kg de cyanure, soit 1,7 tonne de cyanure;
-quatre (04) cartons de piles ;
- sept cent cinquante (750) cartouches de cigarettes Golseal.

D’une valeur estimée à un peu plus de seize millions de francs CFA par les spécialistes de la question, les matériels saisis ainsi que les quatre contrebandiers interpellés ont été remis par le Commissaire de Police Ousmane OUEDRAOGO, Chef du SRCSR/Centre, à l’Unité Anti-Drogue de la Police Nationale et aux services des Douanes pour les suites judiciaires à donner à ces deux affaires.

Au cours d’un point de presse organisé le 29 mars à sa base à Tampouy, le Commissaire de Police Ousmane OUEDRAOGO entouré de ses collaborateurs est revenu sur ces deux affaires pour sensibiliser les populations sur le civisme en général, le respect du code de la route et des consignes données par ses équipes postés aux différents carrefours de la ville de Ouagadougou en particulier.

Conclusion: ‘’Bruler’’ un feu tricolore peut vous couter très cher. »