Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

SOCIETE

Suite aux protestations d'un certain nombre de personnes de la commune de Matiacoali relatives aux limites de la zone pastorale de Tapoa Boopo, soldées par l'arrêt de la cérémonie dénommée journée de la forêt et de l'agression physique de Tani Koulabiga, président du comité de gestion de ladite forêt le 26 janvier dernier, les commanditaires ont été interpellés et jugés.

A l'issue du verdict, les protestataires ont fermé les locaux de la mairie suspendant ainsi toute activité de l'institution.

Dans la dynamique de la recherche et la promotion de la paix et de la cohésion sociale, des négociations ont été menées par le Secrétaire d'État chargé de la décentralisation et celui chargé de la recherche scientifique et de l'innovation.

Le conseil municipal dans l'exercice de ses missions statutaires s'est retrouvé le vendredi 30 mars 2018 pour la tenue d'une session au sein de la maison communautaire de Matiacoali, c'est alors qu'un groupe de manifestants dans l'objectif d'empêcher la tenue de la session s'est rendu sur les lieux pour déloger les conseillers municipaux.

Ils se sont attaqués aux FDS commis à la sécurité de la session. Ceux-ci ont réagi en vue de rétablir l'ordre public ce qui a permis le bon déroulement de la session.

Le Gouverneur appelle les manifestants à la retenue et au respect des lois de la république, il tient à rassurer les populations de Matiacoali que toutes les dispositions sont prises pour le rétablissement d'un climat de paix et de quiétude.

Service de la Communication, de la Presse et des Relations Publiques du Gouvernorat de la région de l’Est