Aujourd'hui,
URGENT
Média: le prix Albert-Londres décerné à la journaliste du «Monde» Elise Vincent pour ses reportages sur le jihadisme et la radicalisation
Média: Emeline Zougmoré de la RTB/radio sacrée meilleure journaliste 2018 
Cameroun: Paul Biya réélu à la présidence avec 71,28 % pour un 7e mandat (Officiel)
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée

SOCIETE

Alertées par les populations, les Forces de défense et de sécurité ont délogé ce mardi 27 mars 2018, des présumés terroristes qui s’étaient retranchés avec une importante quantité d’armes et de munitions dans un village de la commune de Foutouri (Est), a appris l’AIB auprès de sources crédibles.

Des populations ont trouvé un repère de présumés terroristes dans le village de Bakani, à une quinzaine de Km de Foutouri, commune rurale située à près de 80 km de Gayeri et à une quinzaine de km de la frontière nigérienne.

Alertées, les Forces de défense et de sécurité (FDS) se sont déportées sur les lieux où elles ont saisi une importante quantité d’armes et de munitions.

Les FDS ont également retrouvé  des portables, des tenues treillis et des livres saints.

Au cours de l’opération, au moins deux présumés terroristes ont été blessés, indiquent toujours nos sources.

On rappelle qu’un forestier a été tué au petit matin du 15 mars 2018, dans l’attaque du poste de Nassougou, situé à 120 kilomètres environ de Fada N’Gourma(Est). Cinq armes avaient été emportées et un véhicule incendié.

Notons également que le 14 février 2018, l’attaque d’une patrouille à Natiaboani, localité située à une cinquantaine de kilomètres de Fada N’Gourma, avait coûté la vie à un policier et fait deux blessés.

Agence d’Information du Burkina

 

 

 

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé