Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

SOCIETE

Alertées par les populations, les Forces de défense et de sécurité ont délogé ce mardi 27 mars 2018, des présumés terroristes qui s’étaient retranchés avec une importante quantité d’armes et de munitions dans un village de la commune de Foutouri (Est), a appris l’AIB auprès de sources crédibles.

Des populations ont trouvé un repère de présumés terroristes dans le village de Bakani, à une quinzaine de Km de Foutouri, commune rurale située à près de 80 km de Gayeri et à une quinzaine de km de la frontière nigérienne.

Alertées, les Forces de défense et de sécurité (FDS) se sont déportées sur les lieux où elles ont saisi une importante quantité d’armes et de munitions.

Les FDS ont également retrouvé  des portables, des tenues treillis et des livres saints.

Au cours de l’opération, au moins deux présumés terroristes ont été blessés, indiquent toujours nos sources.

On rappelle qu’un forestier a été tué au petit matin du 15 mars 2018, dans l’attaque du poste de Nassougou, situé à 120 kilomètres environ de Fada N’Gourma(Est). Cinq armes avaient été emportées et un véhicule incendié.

Notons également que le 14 février 2018, l’attaque d’une patrouille à Natiaboani, localité située à une cinquantaine de kilomètres de Fada N’Gourma, avait coûté la vie à un policier et fait deux blessés.

Agence d’Information du Burkina