Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

SOCIETE

Dans la nuit 13 au 14 mars 2018, une équipe de la Brigade Anti Criminalité (BAC) de Ouagadougou, en patrouille de sécurisation dans le quartier Karpala et ses environs, est tombée sur deux (02) individus arrêtés au pied d'une moto au milieu d'une réserve, aux environs de 23h.

A la vue du véhicule de la BAC, les deux individus ont immédiatement ouvert le feu sur l'équipe avant de prendre la fuite.

Après une première riposte suivie d'une course poursuite et d'échanges de tirs, les suspects ont abandonné leur monture en tentant de se fondre dans l'obscurité.

Adaptant automatiquement leur mode de progression à celui des fuyards, les éléments de la BAC ont abouti aux résultats suivants au bout d'une vingtaine de minutes:

-interpellation d'un des mis en cause;
-saisie d'un vélomoteur de marque 150 utilisé par les suspects dans leur manoeuvre;
- saisie d'un lot d'armes composé de kalaschnikov à double chargeurs garnis et de pistolet automatique à chargeur garni;
-saisie d'une cinquantaine de munitions de kalaschnikov et d'une trentaine de munitions de pistolet automatique.

Conformément à leur protocole d'intervention, l'équipe de la BAC a mis le suspect et les pièces à conviction à la disposition de la Police Judiciaire avant de poursuivre sa mission de contrôle et de sécurisation.

Source: Police nationale

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé