Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

SOCIETE

Du mardi 6 au vendredi 9 mars 2018 à Abidjan, l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) a organisé un séminaire sur le trafic de drogue par voie maritime dans le Golfe de Guinée. La rencontre, organisée en collaboration avec l’Académie régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) et avec l’appui financier de la France, s’inscrit dans la stratégie nationale globale de la lutte contre le terrorisme en haute mer.

A l’ouverture du séminaire, Karim Coulibaly, directeur général de l’ARSTM s’est félicité du choix porté sur la Côte d’Ivoire pour l’organisation de cet atelier interrégional.

Son espoir, a-t-il dit, est que les échanges puissent permettre de combiner les efforts en vue de faire la lumière sur le terrorisme qui sévit dans la bande sahélo-saharienne, notamment les connections entre piraterie, brigandage maritime et groupes armés terroristes.

Il a constaté que «Le développement des actes de criminalité maritime dans le Golfe de Guinée est l’une des menaces les plus sérieuses contre la desserte régulière de nos ports par les lignes maritimes et contre toute l’économie maritime en général.»

«En s’attaquent au secteur maritime et portuaire qui constitue, à n’en point douter, le poumon de nos économies, poursuit M. Coulibaly, les criminels de mer ont décidé de sacrifier sur l’autel de leurs intérêts égoïstes, les efforts de développement de nos Etats.»

C’est pour contribuer à une riposte efficace à ces menaces que cette formation est organisée par l’ISMI.

Pendant trois jours donc, les participants à l’atelier se sont efforcés d'établir un état des lieux sur la menace et ses implications et d'identifier les moyens d’actions et envisager les évolutions juridiques, institutionnelles et techniques de lutte contre le trafic de stupéfiants. Ils ont aussi œuvré à renforcer les coopérations entre les administrations et les Etats..

La rencontre leur aura également permis de dresser un lien avec le terrorisme qui sévit dans la bande sahélo-saharienne  (notamment les connections entre piraterie / brigandage maritime et groupes armés terroristes-) et de faire des recommandations en matière de lutte  et de prévention et les diffuser aux États de la sous-région et aux organisations régionales.

Ce séminaire qui était à sa quatrième édition, a regroupé une trentaine de participants Ghana,, du Sénégal, du Benin, du Togo, de la Guinée, de la Sierra Leone, du Libéria, du Gabon, du Congo, du Cameroun, de la Mauritanie, de la Côte d’Ivoire et des organisations régionales comme la Cedeao, le CRESMAC et le CRESMAO.

LIRE AUSSI: Séminaire sur le trafic de drogue par voie maritime dans le Golfe de Guinée

 

 

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé