Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

SOCIETE

Ce lundi 26 février 2018, veille d’ouverture du procès du putsch de septembre 2015, le Rassemblement patriotique s’est prononcé sur l’affaire du coup d’Etat manqué. La coalition d’artistes sur le sujet a invité le peuple burkinabè à «s’armer de vigilance».

Au moment où la justice burkinabè a rendez-vous avec l’histoire, le Rassemblement patriotique voudrait lui rappeler que le peuple attend de ce procès : l’équité, la vérité et la justice.

Les porte-paroles de mouvement, Océan et Dick Marcus, tous artistes musiciens, estiment que les procès de ce type sont longs dans leur déroulement donc, ils demandent la «clémence» du peuple burkinabè. «Avec les expériences d’autres pays dans le déroulement de ce genre de procès, on a vu que la plupart du temps, de part et d’autre, les gens essaient de faire durer le procès en général. Donc, dans l’éventualité d’un prolongement quelconque de ce procès du putsch, nous demandons beaucoup de patience afin de permettre à la justice de faire son travail» a expliqué Dick Marcus. 

A cet effet, Océan invite le peuple «à s’armer de patience et de vigilance pour ne pas tomber dans le piège de la manipulation et de la lassitude afin que le procès contribue à la cohésion sociale et à la paix».

En rappel,  le Rassemblement  patriotique est né en septembre 2017 pour « contrer les velléités de restauration du régime déchu et aux tentatives de libération des présumés auteurs du coup d’Etat de septembre 2015 »