Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

SOCIETE

Un élève a été blessé mardi à la jambe par balle, en marge d’une manifestation de scolaires disant soutenir les enseignants en grève, a appris l’AIB de sources concordantes.

Les élèves de Boussé ont décrété depuis hier lundi, une grève de 72h pour soutenir les enseignants qui réclament de meilleures conditions de vie et de travail.

Le premier jour, ils ont bloqué la principale artère de la ville, créant un embouteillage monstre. Au moins deux personnes qui ont voulu forcer le passage, ont vu leurs  voitures caillassées.

Ce mardi matin, les manifestants ont reconduit leur mouvement.

Des témoins ont raconté à l’AIB, avoir vu des ‘’bérets rouges’’ à bord d’un véhicule, réussir à franchir les barricades et se diriger vers Ouahigouya.

Mais des manifestants se sont mis à poursuivre le véhicule jusqu’à la sortie de la ville et c’est là qu’un élève de la classe de 3e, répondant au nom de Soumaïla Kafando, lycée privé Nephtali, a été blessé à la jambe droite par balle, poursuivent les témoins.

Une source militaire jointe par l’AIB a affirmé que c’est probablement une balle perdue, issue d’un tir de sommation et non d’un tir dirigé contre une personne.

Au CMA de Boussé, on s’est contenté de nous dire que l’élève est en soins intensifs au bloc opératoire et que sa vie n’est pas menacée.

Depuis le début de la rentrée scolaire, des élèves bloquent régulièrement les voies à travers le pays, pour disent-ils, inviter l’Etat à écouter les doléances des enseignants.

Le 5 décembre 2017 à Tita (centre-ouest), des Forces de défense et de sécurité avaient dispersé une manifestation similaire, blessant huit personnes et endommageant plusieurs vélos de scolaires.

Agence d’Information du Burkina