Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

SOCIETE

La police municipale de Ouagadougou a, au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 28 décembre 2017, présenté le nouveau matériel acquis pour lutter contre les stationnements dangereux, abusifs,  gênants sur les voies publiques et les chargements hors gares.

18 sabots de Denver -dont cinq pour les poids lourds et treize pour les petits véhicules- pour un coût global estimé à 150 millions de francs CFA.

C’est le nouveau matériel acquis par la police municipale. Aux dires du chargé de communication de cette police, Adama Pamtaba, ce matériel est destiné à lutter contre les stationnements dangereux, gênants et abusifs sur les voies publiques. «Ce dispositif est utilisé par les forces de police pour immobiliser un véhicule au lieu de l’enlever. Son acquisition permettra donc à l’Unité de contrôle des stationnements de la police municipale de renforcer son action sur le terrain», a-t-il expliqué.

A l’écouter, ces sabots de Denver viennent augmenter le matériel dont dispose la police municipale pour son travail.

Il a indiqué que, des outils du même type avaient déjà été achetés en 1996. Ce dispositif est renforcé dans les années 2000 et 2007 par deux grues élévatrices dont une d’une capacité de 80 tonnes afin de pouvoir juguler la problématique des stationnements.

M. Pamtaba a notifié que le bilan de l’action de sa structure à travers l’Unité de contrôle des stationnements à la date du 27 décembre dernier fait état de 300 véhicules mis en fourrière pour des problèmes de stationnements.

Pour ce faire, la police municipale invite tous les citoyens à l’observation stricte du code de la route, seul gage pour une sécurité routière absolue.