Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Lucienne Ariane ZOMA,  Socio-anthropologue, est nommée 1er vice-président du HCRUN
Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans (RFI)
Santé: le président du Faso a lancé un appel aux populations afin que le paludisme soit vaincu au Burkina Faso d’ici 2030
Burkina: Le tribunal de Djibo  est fermé «jusqu‘à nouvel ordre» pour «raisons de sécurité»
Siao: le Madagascar, pays invité d’honneur de la 15e édition
Burkina:  «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique» est le thème du Siao 2018 (26 octobre-4 novembre)
Burkina: l’abbé Prosper Bonaventure Ky nommé évêque de Dédougou
Football: l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, Henri Michel, est décédé ce 24 avril 2018.
France: Soupçonné de corruption au Togo et en Guinée, l'homme d'affaires français, Vincent Bolloré, en garde à vue.
Burkina: tué lors de l’attaque du camp de la Minusma, le Caporal Yaméogo Ibrahim (35ans) a été inhumé ce lundi au cimetière de Gounguin

SOCIETE

La police municipale de Ouagadougou a, au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 28 décembre 2017, présenté le nouveau matériel acquis pour lutter contre les stationnements dangereux, abusifs,  gênants sur les voies publiques et les chargements hors gares.

18 sabots de Denver -dont cinq pour les poids lourds et treize pour les petits véhicules- pour un coût global estimé à 150 millions de francs CFA.

C’est le nouveau matériel acquis par la police municipale. Aux dires du chargé de communication de cette police, Adama Pamtaba, ce matériel est destiné à lutter contre les stationnements dangereux, gênants et abusifs sur les voies publiques. «Ce dispositif est utilisé par les forces de police pour immobiliser un véhicule au lieu de l’enlever. Son acquisition permettra donc à l’Unité de contrôle des stationnements de la police municipale de renforcer son action sur le terrain», a-t-il expliqué.

A l’écouter, ces sabots de Denver viennent augmenter le matériel dont dispose la police municipale pour son travail.

Il a indiqué que, des outils du même type avaient déjà été achetés en 1996. Ce dispositif est renforcé dans les années 2000 et 2007 par deux grues élévatrices dont une d’une capacité de 80 tonnes afin de pouvoir juguler la problématique des stationnements.

M. Pamtaba a notifié que le bilan de l’action de sa structure à travers l’Unité de contrôle des stationnements à la date du 27 décembre dernier fait état de 300 véhicules mis en fourrière pour des problèmes de stationnements.

Pour ce faire, la police municipale invite tous les citoyens à l’observation stricte du code de la route, seul gage pour une sécurité routière absolue.