Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Lucienne Ariane ZOMA,  Socio-anthropologue, est nommée 1er vice-président du HCRUN
Niger: le grand griot zarma, Djilbo Badjé, s'est éteint à près de 80 ans (RFI)
Santé: le président du Faso a lancé un appel aux populations afin que le paludisme soit vaincu au Burkina Faso d’ici 2030
Burkina: Le tribunal de Djibo  est fermé «jusqu‘à nouvel ordre» pour «raisons de sécurité»
Siao: le Madagascar, pays invité d’honneur de la 15e édition
Burkina:  «Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique» est le thème du Siao 2018 (26 octobre-4 novembre)
Burkina: l’abbé Prosper Bonaventure Ky nommé évêque de Dédougou
Football: l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, du Cameroun et de la Côte d’Ivoire, Henri Michel, est décédé ce 24 avril 2018.
France: Soupçonné de corruption au Togo et en Guinée, l'homme d'affaires français, Vincent Bolloré, en garde à vue.
Burkina: tué lors de l’attaque du camp de la Minusma, le Caporal Yaméogo Ibrahim (35ans) a été inhumé ce lundi au cimetière de Gounguin

SOCIETE

A l’occasion d’une rencontre avec la presse le jeudi 28 décembre dernier à son siège, la police municipale a salué l’action d’un commerçant de la ville de Ouagadougou qui a remis à la police municipale près de 2400 boîtes de lait périmé pour destruction.

Courant mois de décembre 2017, les services de la police municipale ont reçu dans leurs locaux, un citoyen venu déclarer qu’il détient des produits alimentaires, du lait périmé en l’occurrence, dans son magasin et qu’il souhaiterait s’en débarrasser.

«Ce commerçant est venu nous voir parce qu’il avait des boîtes de lait périmé dans son magasin et il voulait s’en débarrasser mais ignorait la procédure. Nous sommes allés ramasser ces boîtes de lait et nous allons les détruire dans les prochains jours», a relaté Adama Pamtaba.

«Le commerçant, qui a souhaité garder l’anonymat, a contacté la police municipale pour qu’on l’aide à détruire ces produits périmés», a-t-il poursuivi. Il a salué ce citoyen pour sa démarche et a invité les autres commerçants à emboiter le pas. «Nous tenons à saluer son geste parce que, si tous faisaient ainsi, on aurait contribué à préserver la santé de la population», a-t-il ajouté.

«Dans les jours qui suivront, nous allons procéder à la destruction de ces boites de lait en collaboration avec les structures spécialisées des services de l’environnement dans des conditions sécuritaires prévues à cet effet», a conclu le chef du service communication de la police municiaple, Adama Pamtaba.

La direction de la police municipale invite tous les citoyens qui seront confrontés à ces genres de cas, de toujours se rapprocher des services compétents pour une prise de mesures idoines.