Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

SOCIETE

Le juge a donné son verdict dans l’affaire d’enregistrement et de publication de conversations téléphoniques entre Idrissa Nogo, Safiatou Lopez/Zongo et Philippe Ouédraogo dont le procès a débuté le 21 septembre 2017. Le dossier a été vidé ce lundi 4 décembre 2017 par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (TGI).

Accusé de complicité de diffamation et d'injures, Safiatou Lopez et Phillipe Ouédraogo ont été condamnés à 200.000 FCFA d'amende chacun. Cela, pour avoir enregistré et diffusé ladite conversation, selon lefaso.net. Idrissa Nogo lui, a été condamné à 10.000 FCFA d'amende pour avoir diffamé Michel Rabo et Manssourou Guiro dans un cadre privé, rapporte la même source.

Rappelons que Massourou Guiro est du mouvement Plus rien ne sera comme avant (M/PRESCA), Michel Rabo est membre du réseau Dignité, Idrissa Nogo, ancien coordonnateur du M/PRSCA, Safiatou Lopez, présidente d’honneur du Cadre de concertation national des organisations de la société civile (CCNOSC) et Philippe Ouédraogo, secrétaire général du Bloc des étudiants contre l’injustice et l’impunité (BNECI).