Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Photo: Radio Oméga

SOCIETE

Des coups de feu ont été entendus ce dimanche 19 novembre 2017 vers 21 heures sur l’avenue Kwamé Nkrumah. Selon les informations données par nos confrères de la Radio Oméga, citant des riverains, c’étaient des tirs de sommation de deux policiers pour arrêter un véhicule qui refusait d'obtempérer.

Au moment où nous bouclions ces lignes, aucune information officielle n’a été donnée sur les circonstances de ces coups de feu. Un peu plus tôt, la Gendarmerie nationale via un communiqué publié sur sa page Facebook informait en substance que « les unités de la Police Nationale et de la Gendarmerie Nationale se sont déportées sur les lieux. La situation est calme. Nous vous recommandons de rester vigilants et de signaler toute situation suspecte ou anormale. »

Le ministre en charge de la sécurité s’est rendu sur les lieux et est reparti sans aucune réaction. Aux alentours de 23 heures, nous avons fait un tour sur l’axe principal de l’avenue mais tout était calme, les principaux restaurants étaient fermés et la circulation était à la normale. Les forces de sécurité faisaient la ronde.

Notons que l’avenue Kwamé Nkrumah a été à deux reprises la cible d’attaque terroriste. L’une visant le Café restaurant le Cappuccino le 15 janvier 2016 (30 morts) et l’autre visant la Café Aziz Istanbul, le 13 aout 2017 (19 morts).

   

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé