Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)

Photo: Watt FM

SOCIETE

Les forces de défense et de sécurité burkinabè ont réussi à neutraliser plusieurs assaillants et retirés plusieurs armes de guerre, de sources concordantes.

Les affrontements entre les FDS et les présumés terroristes se seraient déroulés vers 13h jeudi quand  une patrouille de reconnaissance du détachement des forces de défense et de sécurité de Nassoumbou est tombée sur des assaillants non identifiés. Une dizaine d'assaillants abattus, et quatre de leurs corps récupérés par les militaires.

Côté FDS, il y aurait quatre blessés dont un cas grave. Les forces de défense et de sécurité auraient également mis la main sur un important stock d'armes.

«Mes félicitations à nos Forces Armées Nationales pour avoir vaillamment combattu l'ennemi à Ariel dans le Soum ce jour. De nombreux terroristes neutralisés. Courage à nos Forces Armées Nationales et prompt rétablissement aux blessés. Nous gagnerons cette guerre», a réagi Jean Claude Bouda, le ministre de la Défense sur Twitter.

Il s'agirait d'éléments du groupe Ansarul du prédicateur Ibrahim Malam Dicko. Ils avaient été repérés dans les collines entre Kereboulé et Ariel dans la nuit du 8 au 9 novembre. Leur mouvement a alors été ensuite suivi par l’armée, qui a décidé d’intervenir, a confié une source sécuritaire à Jeune Afrique.