Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»

SOCIETE

Au nombre de huit, des assaillants ont ouvert le feu dans la nuit de lundi à mardi vers 23h, sur le poste de gendarmerie de Bourzanga, localité située à 40 km de Kongoussi et 152 km de Ouagadougou, dans la Bam. Ils ont emporté deux motos et incendié des documents. 

«Un gendarme qui était en poste a senti un mouvement suspect dans les parages de la brigade autour de 22 h00. Il a fait un tour pour vérifier. Avec la claire de lune, il a aperçu que les assaillants étaient sous un arbre non loin de la brigade et apprêtaient leurs armes pour attaquer. Sa silhouette ayant été aperçue par ces derniers, ils ont ouvert le feu sur lui. Il a eu la vie sauve grâce au bâtiment de l'école médersa (franco-arabe) qui lui a servi de bouclier», relate le chef de brigade, cité par l’Agence d’information du Burkina.

La même source raconte qu’ensuite, «deux des assaillants se sont mis à le poursuivre. Pendant ce temps, les autres se sont rendus à la brigade, forcer les portes et faire sortir des documents les ordinateurs et le téléviseur et mettre le feu.»

Le gendarme a pu entrer en contact avec ses collègues qui ont réagi et obligé les assaillants à fuir en emportant avec eux deux motocyclettes. Il n’y a fort heureusement pas eu de perte en vie humaine ni de blessé au sein des gendarmes.

Selon l'AIB, la gouverneure du Centre-nord Nandy Somé /Diallo s’est rendue sur les lieux mardi matin pour réconforter la population et les gendarmes de Bourzanga,