Aujourd'hui,
URGENT
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)

SOCIETE

A Bobo-Dioulasso, le Synatfitex, un des syndicats de la Société des fibres et textiles du Burkina Faso (Sofitex), a marché jeudi 2 novembre. Conduite par son secrétaire général Issiaka Traoré, la marche du Synatfitex aspirait à encourager la direction à emprunter le chemin de la bonne gouvernance.

Pour le Synatfitex, la direction de la Sofitex doit tout mettre en œuvre pour que les travailleurs vivent mieux.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les mots du Synatfitex à l’endroit du comité CGTB de la Sofitex étaient plus virulents que les mots utilisés contre la direction. «Nous encourageons la direction générale à persévérer dans la bonne gouvernance et à se départir de toute forme de cogestion qui peuvent lui être imposée par des anarchosyndicalistes maîtres chanteurs qui gangrènent la Sofitex», ressort-il de la déclaration du syndicat.

Pour le secrétaire général du Synatfitex, «la CGTB est un syndicat 10%». Ce qui veut dire tout simplement que le comité CGTB de la Sofitex prélève 10% sur les retombées des luttes qu'elle conduit.

Enfin, le Synatfitex dit souhaiter «pour le partage équitable des richesses produites à travers la culture, l’égrenage et la vente du coton et des coproduits».
Serge Maurille (correspondant à Bobo-Dioulasso)


FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé