Aujourd'hui,
URGENT
Football: Le RCK éliminé de la ligue africaine des champions après sa défaite 2 à 0 à Libreville
Football: L’EFO éliminé de la Coupe de la Confédération après sa défaite 1 à 0 contre l’Olympic Star FC du Burundi
Burkina: le journaliste Mahamadi Tiegna nommé directeur général des Editions Sidwaya (Conseil des ministres)
Burkina: Le journaliste Pascal Yemboini Thiombiano nommé  directeur général de la radiodiffusion télévision du Burkina (Conseil des ministr
Mali: deux soldats français tués et un blessé dans l'explosion d'une mine artisanale (RFI)
Nécro: Idrissa Ouédraogo décoré Grand officier de l'Ordre national à titre posthume avant d'être inhumé ce mardi 20 février
Bobo Dioulasso: deux morts dans l’éboulement d’une mine à Borodougou (Oméga Fm)
Burkina: 620 394 personnes seront en situation d'urgence alimentaire de juin à août 2018 (Sonagess) 
Putsch manqué: Le MBDHP souhaite que le procès se déroule dans la transparence et la rigueur (Responsable)
Pétanque: les Etalons remportent le tournoi international Mbarakou Baby de Kayes au Mali (AIB)

SOCIETE

Suite à l’appel de leurs syndicats, les enseignants ont déserté les écoles jeudi 26 et vendredi 27 octobre 2017 à Bobo-Dioulasso. L’affluence était grande pendant les 48 heures à la bourse du travail de la ville.

A Bobo-Dioulasso, les enseignants ont répondu à l’appel de leurs syndicats jeudi et vendredi 27 octobre 2017. Ils ont massivement participé à l’assemblée générale tenue à la Bourse du travail. Une assemblée au cours de laquelle les responsables sont revenus sur les causes des journées d’arrêt de travail.

Il s’agit de revendications autour de l’adoption d’un statut valorisant la fonction enseignante, de la relecture de l’organigramme du ministère de l’Education pour autonomiser chaque niveau de l’éducation, de l’amélioration de l’indemnité spéciale de logement pour les personnels et son octroi d’office à tout le monde…

Les enseignants demandent également le contrôle des établissements privés pour les conformer au cahier de charges ainsi que l’amélioration de l’accès à l’éducation.

En gros les enseignants veulent l’amélioration des conditions de travail pour une efficacité du système éducatif.

Selon le secrétaire général du Synapager à Bobo, Kalifa Ouattara, le taux de participation à la grève est estimé à 98% au niveau des établissements publics et privés.

Il est à signaler également des échauffourées entre certains élèves. Ceux d’établissements privés qui refusaient de quitter classe ont été blessés par des projectiles jetés par leurs camarades.