Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

SOCIETE

Le fondateur de la Fédération nationale des groupements Naam, Docteur Bernard Lédea Ouédraogo, s’est éteint ce mercredi 25 octobre 2017 à Ouagadougou à l’âge de 87 ans.

Né en 1930 créée en 1967,  Bernard Lédéa Ouédraogo s’est particulièrement illustré dans le domaine du développement et de l’environnement. C’est lui le fondateur et président d’honneur de la Fédération des groupements "Naam"  (FNGN) qui revendique 600 mille adhérents au Burkina Faso, particulièrement en milieu rural.

Créée en 1967, la FNGN est l’une des plus importantes organisations paysannes d’Afrique de l’Ouest, possédant des structures à tous les niveaux  administratifs du pays: village, département, province et nation. En 1976, il fonde avec des partenaires, l’association Internationale «Six S» (Se Servir de la Saison Sèche en Savane et au Sahel).

Tour à tour instituteur, conseiller d’éducation rurale, ingénieur-formateur des jeunes agriculteurs, maire et député, le «Loup blanc du Yatenga» comme il était parfois surnommé, a décroché un doctorat de 3ème cycle en sciences sociales de l’université René Descartes en France en 1977.

Ses combats lui ont valu à maintes reprises des reconnaissances au niveau national et international. C’est ainsi, qu’il a reçu en 1990, le prestigieux prix «The Right Livelihood Award», le «prix Nobel Alternatif» et le prix Leadership Afrique en 1989.

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé