Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

SOCIETE

Un sous-officier de l'armée burkinabè et son frère ont été assassinés à domicile dans la nuit du dimanche au lundi à Gorom Gorom, dans le Sahel, rapporte Watt FM.

Le soldat retrouvé mort est un élément du détachement du 11e Régiment d’infanterie commando de Dori et basé à Gorom. Depuis avril 2015, le nord du Burkina est la cible d’attaques de nature terroriste visant pour la plupart les forces de défense et de sécurité.

Ces derniers mois, ces attaques sont quasi quotidiennes. L’une des dernières en date s’est déroulée dans la nuit du vendredi 20 octobre dans la même province. Cinq points de vente de boissons ont été incendiés par des hommes armés non identifiés juchés sur dix motos. Ces hommes avaient auparavant tenté d’enlever le fils d’un conseiller municipal de la commune de Koutougou.