Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

SOCIETE

Le Centre d’expertise et d’influence politique pour l’eau potable et l’assainissement (IRC), dans son rôle de générateur de connaissance, a organisé un colloque national sur les modèles de gestion efficace d’eau potable les 18 et 19 octobre 2017 à Ouagadougou.

Ce colloque, organisé en collaboration avec le ministère burkinabè de l’Eau et de l’Assainissement et le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (Unicef), a réuni les acteurs du secteur de l’eau et l’assainissement pour définir de nouvelles stratégies pour l’atteinte des objectifs «zéro corvée d’eau en 2020» et l’accès universel à l’eau et à l’assainissement à l’horizon 2030. Au terme des 48 heures d’échanges, plusieurs recommandations ont été faites à l’endroit des gouvernants.

Notamment:

-  Pour assurer durablement son équilibre financier, Le secteur de l’eau devra bénéficier d’au moins du même niveau de subventions que les autres secteurs tels que l’énergie, le transport urbain ou les intrants agricoles qui bénéficient de subventions publiques pour leur équilibre.
 
- En relation avec la qualité de l’eau dont le suivi régulier pose problème, il est nécessaire d’opérationnaliser les mécanismes prévus dans les différentes lois et les textes d’application pour assurer le suivi régulier et systématique de celle-ci.
 
- Avec les nouveaux référentiels de développement et la constitutionnalisation du droit à l’eau, il y’a une nécessité de repenser l’échelle de planification des services d’eau, en s’appuyant sur une approche territoriale avec une vision à long terme.
 
-Pour une gestion efficiente des services d’eau en milieu rural, il est nécessaire de tirer les leçons des différentes formes de PPP en expérimentation et de mettre en place une régulation forte et indépendante associant l’Etat, le Secteur Privé et la Société civile.
 
Enfin, le colloque estime que, pour réaliser l’ambition du secteur de réaliser l’ODD 6 en 2030, il est nécessaire d’élaborer un plan de financement sectoriel et le décliner à tous les niveaux, et en particulier au niveau communal.


Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé