Aujourd'hui,
URGENT
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)

SOCIETE

Les organes de presse bénéficiaires de la subvention de l’Etat exercice 2017 peuvent passer à la caisse. Ce mardi 17 octobre 2017, le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP), qui a assuré la répartition de la subvention 2017, a procédé à la remise officielle et symbolique des premiers chèques.

Cette aide annuelle de l’Etat à la presse privée doit permettre aux organes de supporter, un tant soit peu, les difficultés qu’ils rencontrent dans leur fonctionnement et dans la mission de service public d’information qu’ils rendent au quotidien.

Le directeur général du FAPP a rappelé les différentes étapes qui ont marqué l’exercice 2017. Bê Palm a relevé que 116 dossiers ont été enregistrés. Mais les travaux de la commission de répartition de la subvention ont «au finish, retenu 105 entreprises de presse privées bénéficiaires et rejeté 11 dossiers pour des raisons diverses», comptabilise M. Palm.

Dans les détails, 78,5 millions de francs CFA ont été octroyée à la presse écrite, 242, 5 millions à la presse audiovisuelle, 35, 8 millions à la presse en ligne et 31 millions de FCFA accordée à la presse écrite en langue nationale.

Des retenues ont été opérées pour le fonctionnement de la commission de répartition et celui de l’Observatoire burkinabè des médias (OBM) dont les montants s’élèvent respectivement à 4 millions et à 8 millions de francs CFA.

L’innovation cette année est l’introduction d’une convention entre le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) et chaque entreprise de presse privée bénéficiaire. Le texte qui est signé pendant la remise des chèques, doit servir de guide pour l’utilisation de la subvention. Il rappelle l’objet de la convention, la justification des ressources allouées et le contrôle de l’usage.

La secrétaire générale du ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement, qui a présidé la cérémonie de remise de chèques a exhorté les bénéficiaires à en faire bon usage.

Pour les années à venir, la Commission de réception suggère de former les acteurs sur l’arrêté conjoint régissant la subvention, sur l’élaboration d’un rapport financier, sur la présentation des pièces justificatives et sur les obligations fiscales a conclu le directeur général du FAPP.

(Source: DCPM/MCRP)

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé