Aujourd'hui,
URGENT
France: Alexandre Benalla et les quatre autres suspects mis en examen
Politique: Zéphirin Diabré reconduit à la tête de l'UPC pour un mandat de 4 ans
Football: les Étalons juniors se qualifient pour la phase finale de la Can U20 2019 en battant le Gabon par le score de 1 à 0
Burkina: 5 800 000 tonnes de céréales attendues pour la campagne agricole 2017-2018 (Ministre de l'agriculture)
CSC: Mathias Tankoano élu président, Aziz Bamogo à la vice-présidence
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)

SOCIETE

A l’occasion de la journée internationale de la jeune fille, célébrée le 11 octobre, l’ONG "One" a publié un nouveau rapport intitulé «Accès des filles à l’éducation dans le monde: les mauvais élèves». Ce classement met en évidence les 10 pays où les filles ont le moins accès à l’éducation et présente les nombreux obstacles auxquels elles sont confrontées.

D’après ce rapport, les dix pays où les filles ont le moins accès à l’éducation sont: le Soudan du Sud, la République de la centrafricaine, le Niger, l’Afghanistan, le Tchad, le Mali, la Guinée, le Burkina Faso, le Libéria et l’Éthiopie.

Pour créer ce classement, ONE a sélectionné 11 indicateurs comme l’achèvement et 
la qualité de la scolarité des filles, le taux d’alphabétisation des femmes et le nombre moyen d’élèves par enseignant. Cette analyse révèle que parmi les 10 pays listés, 9 se trouvent en Afrique et sont des états fragiles.

«Plus de 130 millions de filles ne vont pas à l’école. Parmi elles, pourraient se trouver de futures ingénieures, entrepreneuses ou responsables politiques. C’est une crise mondiale qui ne fait qu’entretenir des situations de pauvreté», fait observer le rapport.

Au Burkina Faso, seulement une fille sur 100 termine ses études secondaires.

Les obstacles à l’éducation des filles sont multiples et disproportionnés selon les régions. Chaque année, le mariage précoce prive des millions de filles d’éducation. Dans les 10 pays listés dans le classement de l’ONG ONE, la majorité des filles de moins de dix-huit ans sont déjà mariées.

«Les familles font souvent le choix d’envoyer leurs garçons à l’école plutôt que leurs filles. Les tâches ménagères passent avant l’éducation. La probabilité qu’une fille ne soit pas scolarisée est de 57% plus élevée que la même probabilité pour un garçon, et cet écart atteint 83% au lycée», conclut le rapport.

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé