Aujourd'hui,
URGENT
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)
Burkina: l'abbé Théophile Naré nommé nouvel évêque du diocèse de Kaya par le Pape François ce 7 décembre 2018 (Officiel) 
Tchad: huit ans de prison pour l’ex-chef rebelle tchadien Baba Laddé
France: les hausses de taxe sur les carburants «annulées pour l'année 2019»
Vatican: le pape François se rendra aux Emirats arabes unis en février 2019 où il participera à une rencontre inter-religieuse

Crédit photo: Clément Bassolé

SOCIETE

Des hommes armés ont attaqué dans la nuit de dimanche à lundi, la brigade de gendarmerie de Nassoumbou.

Selon l’agence d’information du Burkina qui rapporte la nouvelle, aucune victime n'a été enregistrée mais les dégâts matériels sont importants. Les assaillants ont également tiré sur les logements des gendarmes.

Localité située à 45 kilomètres au Nord de Djibo (province du Soum) et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne, Nassoumbou, qui abrite une base militaire burkinabè, à plusieurs fois été la cible d’attaques terroristes.

La plus meurtrière s’est produite aux environs de 5h au matin du 16 décembre 2016, quand une quarantaine d’individus lourdement armés ont attaqué le poste militaire de la commune. Bilan : 12 militaires burkinabè tués.

Le détachement militaire de Nassoumbou a de nouveau essuyé une attaque d’individus le 20 mars 2017 qui s’était soldée par un blessé léger du côté des forces armées nationales.