Aujourd'hui,
URGENT
Zimbabwe: Emmerson Mnangagwa (vice-président) succède officiellement à Robert Mugabe
Classement Fifa: Les Étalons du Burkina 6e en Afrique et 44e dans le monde 
Burkina: la production céréalière prévisionnelle de la campagne agricole 2017-2018 estimée à 4 552 273 tonnes.
Burkina: la production céréalière en baisse de 0,32% par rapport à la campagne agricole précédente.
Burkina: la production céréalière en baisse de 1,01% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. 
Burkina: les productions céréalières prévisionnelles rapportées aux besoins de consommation font ressortir un déficit brut de 72 677 tonnes
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)
Burkina: Les administrateurs civils observeront trois jours de grève ( 28 au 30 novembre 2017)

SOCIETE

La lutte contre la divagation des animaux dans la ville de Ouagadougou, menée entre le 1er et le 28 septembre 2017, a permis de mettre 332 animaux en fourrière, selon un décompte de la police municipale.

En outre, plus de 5,5 millions de Francs CFA ont été perçus au titre des contraventions. 

Le 9 septembre dernier, 150 animaux mis en fourrière après une dizaine de jours d’une opération spéciale, avaient été restitués à leurs propriétaires après paiement de l’amende qui leur a été imposée.

Ils avaient dû débourser entre 25.000  francs CFA pour le gros bétail et 15.000 francs pour le petit. A cela s’ajoutait la somme de 5.000 francs par jour pour les frais de fourrière.

La maire de la capitale, Armand Béouindé, avait annoncé lors de cette restitution qu’un nouveau texte entrera en vigueur. «Dès lors que nous savons que l’élevage est interdit en ville, il n’y aura plus d’amendes pour entrer en possession des animaux saisis. Ceux-ci seront soit vendus au profit des caisses de la collectivité, soit mis à la disposition des œuvres sociales de la commune de Ouagadougou.»