Aujourd'hui,
URGENT
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est
Burkina: plus de 6 milliards de FCFA de l’Union européenne pour booster le secteur de la culture (AIB)
Burkina: un policier a été tué et un assaillant neutralisé au cours de trois attaques perpétrées à l’Est et au Centre-est
RDC: Jean-Pierre Bemba accueilli en Belgique après son acquittement à la CPI
Nigeria: un trafic de sang démantelé à Lagos (RFI)
Burkina: l’Aid el fitr fêtée ce vendredi 15 juin 2018
Football: le Maroc annonce que le pays sera candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2030

SOCIETE

Séjournant aux Etats Unis pour l’Assemblée générale de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l'Extérieur, Alpha Barry, a rencontré Souleymane Porgo, le Burkinabè sauvagement agressé en mai dernier, à New York.

D’après ses services, Alpha Barry a voulu à travers cette rencontre s'enquérir de l'état de santé de son compatriote et lui réitérer le soutien du gouvernement après son agression par deux jeunes délinquants sur son lieu de commerce il y a quelques mois. Le ministre a surtout salué la mobilisation des Burkinabè de New York autour de ''leur frère''.

Et c'est tout souriant que M. Porgo a échangé avec le chef de diplomatie burkinabè. «Ça va bien maintenant et j'ai toujours des rendez-vous à l'hôpital pour des contrôles», a-t-il confié au ministre. Souleymane Porgo a également traduit sa reconnaissance au gouvernement et à l'ensemble des Burkinabè pour leur soutien et envisage un voyage au Burkina Faso quand tout rentrera dans l'ordre. Selon lui, ses agresseurs auraient écopé chacun de quinze ans de prison.

Souleymane Porgo, 53 ans, avait été attaqué le 2 mai 2017 dans la section Melrose du Bronx par cinq hommes. Selon la police, un des suspects a d’abord tenté de voler un sac à main sur l’étal du vendeur qui a résisté. Ce suspect est ensuite parti, puis il est revenu avec ses amis pour se venger. Sauvagement battu, le Burkinabè avait sombré dans le coma.

Les autorités consulaires et la communauté burkinabè de New York s’étaient fortement mobilisées.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le 31 mai 2018, l’Assemblée nationale a adopté un nouveau code pénal qui abolit la peine de mort au Burkina Faso. Pour vous, c'est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé