Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

SOCIETE

Le chef du gouvernent burkinabé a lancé officiellement, vendredi 22 septembre 2017, les travaux de bitumage de la voie d’accès à l’Institut supérieur des sciences de la santé (INSSA), actant ainsi une promesse du président du Faso lors de son dernier passage dans cet institut, il y a moins d’un an.

Le coût total de réalisation des travaux de cette voie longue de 4,3 km est estimé à 3, 4 milliards de francs CFA, pour un délai d’exécution de 8 mois.
En avril 2018, il est attendu du prestataire une voie bitumée, dotée de caniveaux, éclairée avec des lampadaires et embellie avec des arbres tout le long. 

Les autorités régionales ont, pour leur part, invité le gouvernement à poursuive ses efforts pour la  réhabilitation total et effective de la capitale économique du Burkina Faso.

En réponse, le Premier ministre, Paul Kaba Théba, rassure que son gouvernent à de grandes ambitions pour la cité de Sya. Avant d’ajouter qu’en matière de voies urbaines, de  grands projets viendront concrétiser, très bientôt, cette ambition pour la ville de Bobo-Dioulasso ainsi que toute la région de Haut-bassins.

D’ailleurs, plus de 20 km de bitume, un échangeur et plusieurs autres actions vont connaitre un début d’exécution des travaux avant fin 2017, a précisé le ministre des Infrastructures, Maurice Dieudonné Bonnané.