Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

SOCIETE

Dans le sahel, quatre soldats burkinabé ont été blessés samedi quand leur véhicule a sauté sur une mine dans les environs de Wouro Saba, localité située à quelques kilomètres de Djibo, sur la route nationale numéro 22.

Ces militaires se rendaient au camp de Mentao abritant des réfugiés maliens et qui a été attaqué dans la nuit de vendredi. «Ce matin même il y a l'armée qui avait quitté Djibo pour faire mouvement vers ce camp pour voir de quoi il en retourne. Ils ont sauté sur une mine. Il y a quatre blessés dont deux graves», explique Simon Compaoré, le ministre de la Sécurité.

Le  bilan de l’attaque de Mentao, lui, fait état de la destruction du poste de police situé à l’intérieur du camp des réfugiés, de deux armes emportées (un pistolet et une kalachnikov) et des motos brûlées.