Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

SOCIETE

L’inspecteur Sylvestre N’Do a officiellement pris fonction ce vendredi 15 septembre 2017 comme nouveau patron de la police municipale de Ouagadougou, en remplacement de Jean Marie Ouédraogo.

C’est désormais aux ordres de l’inspecteur Sylvestre N’Do que répondront les agents de la police municipale de Ouagadougou. Le quatrième directeur général dudit corps a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions. Il succède ainsi à Jean Marie Ouédraogo, qui a passé un an et six mois aux commandes de cette force rattachée à la mairie de Ouagadougou.

Pour l’inspecteur Ouédraogo (le sortant), ces 18 mois passés à la tête de la police municipale sont soldés par un bilan satisfaisant. «De janvier à septembre 2017, le total des recouvrements fait état de 164 104 500 de francs CFA sur un budget prévisionnel de 180.000.000 francs CFA. Soit un taux de recouvrement de 91,16%», a-t-il indiqué. Pour ce qui est de la sécurité des personnes et des biens, il a indiqué que plusieurs activités ont été menées notamment dans le domaine de la tranquillité, de la salubrité et de la sécurité publique.

Pour sa part, le nouveau patron de la police municipale, tout en félicitant son prédécesseur pour les acquis, assure qu’il travaillera à capitaliser son expérience et tous les résultats. Sylvestre N’Do dit placer son commandement sous le signe du rassemblement, de la cohésion et de l’union. «Je suis venu pour coudre ce qui est déchiré, souder ce qui est séparé, ramener dans les rangs ceux qui se sont momentanément égarés et unir ce qui est désunit», confie-t-il d’entrée de jeu.

Pour y parvenir, l’inspecteur N’Do espère la collaboration de tout le monde. Le nouveau directeur général de la police municipale a profité de l’occasion pour évoquer les remous du 25 avril 2014, qui ont secoué le corps auquel il appartient. Ce mouvement d’humeur des policiers municipaux revendiquaient le rehaussement du niveau de recrutement au niveau du BEPC pour les agents.

Sylvestre N’Do s’adressant au maire de la commune de Ouagadougou, a présenté des excuses au nom de tous les agents pour les désagréments causés. Cependant, tout en sachant que les charges budgétaires pourraient subir un coup, il a demandé à M. Béouindé «d’accéder aux doléances, car cela y va de la notoriété du corps et ramènera un esprit de saine émulsion».

Des mots pour le dire...

Sondage

Depuis quelques jours, le gouvernement a entamé une opération de retrait des enfants vivant dans la rue. Cette opération a-t-elle des chances de succès?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé