Aujourd'hui,
URGENT
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)

SOCIETE

L’inspecteur Sylvestre N’Do a officiellement pris fonction ce vendredi 15 septembre 2017 comme nouveau patron de la police municipale de Ouagadougou, en remplacement de Jean Marie Ouédraogo.

C’est désormais aux ordres de l’inspecteur Sylvestre N’Do que répondront les agents de la police municipale de Ouagadougou. Le quatrième directeur général dudit corps a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions. Il succède ainsi à Jean Marie Ouédraogo, qui a passé un an et six mois aux commandes de cette force rattachée à la mairie de Ouagadougou.

Pour l’inspecteur Ouédraogo (le sortant), ces 18 mois passés à la tête de la police municipale sont soldés par un bilan satisfaisant. «De janvier à septembre 2017, le total des recouvrements fait état de 164 104 500 de francs CFA sur un budget prévisionnel de 180.000.000 francs CFA. Soit un taux de recouvrement de 91,16%», a-t-il indiqué. Pour ce qui est de la sécurité des personnes et des biens, il a indiqué que plusieurs activités ont été menées notamment dans le domaine de la tranquillité, de la salubrité et de la sécurité publique.

Pour sa part, le nouveau patron de la police municipale, tout en félicitant son prédécesseur pour les acquis, assure qu’il travaillera à capitaliser son expérience et tous les résultats. Sylvestre N’Do dit placer son commandement sous le signe du rassemblement, de la cohésion et de l’union. «Je suis venu pour coudre ce qui est déchiré, souder ce qui est séparé, ramener dans les rangs ceux qui se sont momentanément égarés et unir ce qui est désunit», confie-t-il d’entrée de jeu.

Pour y parvenir, l’inspecteur N’Do espère la collaboration de tout le monde. Le nouveau directeur général de la police municipale a profité de l’occasion pour évoquer les remous du 25 avril 2014, qui ont secoué le corps auquel il appartient. Ce mouvement d’humeur des policiers municipaux revendiquaient le rehaussement du niveau de recrutement au niveau du BEPC pour les agents.

Sylvestre N’Do s’adressant au maire de la commune de Ouagadougou, a présenté des excuses au nom de tous les agents pour les désagréments causés. Cependant, tout en sachant que les charges budgétaires pourraient subir un coup, il a demandé à M. Béouindé «d’accéder aux doléances, car cela y va de la notoriété du corps et ramènera un esprit de saine émulsion».

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé