Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Les travailleurs du restaurant café Aziz Istanbul, cible d’une attaque terroriste qui a fait 19 morts le 13 août dernier, souhaitent voir l’établissement rouvrir ses portes dans les meilleurs délais. Jeudi 14 septembre, ils sont allés le dire au ministre en charge du Travail.

«Nous, travailleurs du restaurant café Aziz Istanbul, réunis ce 14 Septembre 2017 en assemblée générale, appelons le gouvernement burkinabè notamment le premier ministre Kaba Thiéba, à sauver le restaurant café Aziz Istanbul et l’ensemble des emplois en accompagnant notre employeur pour la restauration du restaurant et la relance des activités», ont-il délivré comme message.

Ils en appellent à  la bonté du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à qui ils demandent d’accompagner et de soutenir les travailleurs du restaurant en attendant la reprise des activités. «Nous appelons le peuple burkinabè à la solidarité pour que le restaurant puisse naitre dans un futur très proche de ses cendres. La relance des activités du restaurant sera le signal fort de notre engagement à vaincre le terrorisme sous toutes ses formes», assurent-ils.

Dans une interview accordée au quotidien Le Pays au lendemain de l'attaque, Aziz Kaya, le propriétaire de cet établissment qui a ouvert ses portes en 2009, avait affirmé qu'il employait une cinquantaine de personnes pour trois millions de francs CFA de masse salariale. Il avait aussi laissé entendre qu'il comptait rouvrir, mais pas cette année.

Le dimanche 13 août 2017, le restaurant-café Aziz Istanbul, situé sur l'avenue Kwamé Nkrumah du Ouagadougou, a été l'objet d'une attaque terroriste. 19 personnes, dont un gendarme de l'unité de la gendarmerie qui est intervenue sur les lieux, avaient trouvé la mort. Les deux terroristes ont été abattus. L'attaque n'est jusque-là pas revendiquée.