Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

SOCIETE

Les travailleurs du restaurant café Aziz Istanbul, cible d’une attaque terroriste qui a fait 19 morts le 13 août dernier, souhaitent voir l’établissement rouvrir ses portes dans les meilleurs délais. Jeudi 14 septembre, ils sont allés le dire au ministre en charge du Travail.

«Nous, travailleurs du restaurant café Aziz Istanbul, réunis ce 14 Septembre 2017 en assemblée générale, appelons le gouvernement burkinabè notamment le premier ministre Kaba Thiéba, à sauver le restaurant café Aziz Istanbul et l’ensemble des emplois en accompagnant notre employeur pour la restauration du restaurant et la relance des activités», ont-il délivré comme message.

Ils en appellent à  la bonté du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à qui ils demandent d’accompagner et de soutenir les travailleurs du restaurant en attendant la reprise des activités. «Nous appelons le peuple burkinabè à la solidarité pour que le restaurant puisse naitre dans un futur très proche de ses cendres. La relance des activités du restaurant sera le signal fort de notre engagement à vaincre le terrorisme sous toutes ses formes», assurent-ils.

Dans une interview accordée au quotidien Le Pays au lendemain de l'attaque, Aziz Kaya, le propriétaire de cet établissment qui a ouvert ses portes en 2009, avait affirmé qu'il employait une cinquantaine de personnes pour trois millions de francs CFA de masse salariale. Il avait aussi laissé entendre qu'il comptait rouvrir, mais pas cette année.

Le dimanche 13 août 2017, le restaurant-café Aziz Istanbul, situé sur l'avenue Kwamé Nkrumah du Ouagadougou, a été l'objet d'une attaque terroriste. 19 personnes, dont un gendarme de l'unité de la gendarmerie qui est intervenue sur les lieux, avaient trouvé la mort. Les deux terroristes ont été abattus. L'attaque n'est jusque-là pas revendiquée.