Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

SOCIETE

Major national du baccalauréat session 2017 avec 17.38 de moyenne, Oulématou Elsa Ouédraogo a rendu visite, le mercredi 13 septembre 2017, au président de la délégation régional de l’ouest de la Chambre de commerce du Burkina Faso. Membre des 20 étoiles cuvée 2014 parrainée par Laciné Diawara, l’ex-élève collège de Tounouma garçon de Bobo-Dioulasso est allé prendre des bénédictions avant son départ pour le Canada où elle doit poursuivre ses études.

Agée seulement de 17 ans, Cette adolescente a été révélée au public lors de la 5e édition de l’émission de téléréalité Tableau d’honneur (TH) sur la chaine nationale.

Il faut aussi noter que Elsa Ouédraogo (et d’autres élèves) bénéficie depuis la classe de 3e du soutien de M. Diawara, à travers la fondation Bank of Africa. Cette institution accompagne depuis huit ans le programme de détection et de promotion de l’excellence depuis son lancement par l’Agence de communication Pixxelis dirigée par Moussa Boudaouné l’agence et cela fait maintenant huit années.

«Nous n’espérions pas tant, on pensait tout simplement qu’on allait pourvoir susciter l’excellence au Burkina Faso. Mais on ne pensait pas que la première au bac serait parmi les soutiens de la fondation. J’en suite très fier et cela m’encourage à continuer à financer cet événement», a déclaré M. Diawara.

Elsa Ouédraogo a surclassé  tous les candidats baccalauréat session 2017 au Burkina Faso. Le bac D en poche, elle va poursuivre ses études au Canada, grâce à une entreprise minière. Une opportunité que cette jeune fille compte capitaliser «je vais aller faire des études en génie civil, je sais que mon pays est un pays en construction. J’aimerais participer à cette construction», a indiqué la jeune bachelière.