Aujourd'hui,
URGENT
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier

SOCIETE

La direction régionale des  douanes l’ouest a procédé mercredi à Bobo-Dioulasso, à l’incinération de 45 tonnes de produits périmés et prohibés, comprenant 30 tonnes de médicaments illicites et 15 tonnes de cannabis, d’une valeur marchande de plus de deux milliards FCFA, saisis lors de différentes opérations de contrôle effectuées depuis  mi-2015.

Les stocks, composés de plusieurs plaquettes de cannabis, de cartons de comprimés, de sirops impropres à la consommation, ont été incinérés en présence des autorités administratives, politiques, judicaires et des forces de défenses et de sécurité.

A cette occasion le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, s’est réjoui du travail des douaniers. «Cette opération d’envergure participe à assainir l’économie de l’ouest du Burkina Faso, a-t-il dit». 

Pour sa part, le directeur régional des douanes de l’ouest, Mikailou Diarra, a dévoilé que l’incinération des produits prohibés saisis est «un signal fort» que ses services envoient à tous ceux  qui veulent s’adonner à de la contrebande.

Mikailou Diarra a en outre salué la collaboration «très étroite» et «sérieuse» avec la population qui permet à ses agents combattre efficacement  la contrebande et le trafic de drogue.