Aujourd'hui,
URGENT
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque

SOCIETE

Le journalise Sakré Seydou Ouédraogo, connu pour ses faits divers et la manière dont il  les narre, n’est plus. Selon un communiqué de sa famille, il s’est éteint dans la nuit du 28 août 2017.

Il était journaliste, chroniqueur et écrivain. Ses faits divers, racontés dans un style inimitable, ont fait le bonheur des auditeurs de la radio nationale ou de RFI.  Sakré Seydou Ouédraogo est décédé ce 28 août 2017 à Ouagadougou à l'âge de 63 ans.

La levée du corps a eu lieu ce mardi à l’hôpital de Bogodogo, suivi du transfert du corps à son domicile sis à Dassasgho. L'enterrement est prévu pour ce mardi à 16 heures à Sao dans son village natal situé dans la province du Kourwéogo.