Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

La Police Nationale a saisi le 19 août 2016, environ trente 30 tonnes de poulets avariés, à la Gare de l’Est de Ouagadougou.
Selon le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, qui s’est rendu sur les lieux, « deux véhicules d’immatriculation étrangère ont refusé d’obtempérer au contrôle de la Police et ont été poursuivis jusqu’à la gare de l’Est. Après vérification, il a été découvert, que lesdits véhicules transportaient des poulets impropres à la consommation. Aussi, il y avait des entrepôts dans cette gare où des poulets sont conservés dans des congélateurs».

 Et ce n’est pas tout. Non loin, un autre entrepôt contenant des boites de tomates et autres marchandises diverses, conditionnées dans des cartons ne correspondant à l’origine des produits, a été découvert. Quant aux conducteurs, foi du ministre en charge de la sécurité intérieure, ils ont pris la clé des champs. Mais rassure-t-il, « les propriétaires seront recherchés et les acolytes seront traduits devant la justice. En la matière, c’est tolérance zéro».

Simon Compaoré a saisi l’occasion pour féliciter la Police Nationale pour cette action d’éclat et l’a invitée à davantage de sévérité dans le contrôle.

A l’endroit de la population, il a demandé une vraie vigilance, pour barrer la route à ces individus qui veulent s’enrichir sur le dos des citoyens.

Ces poulets impropres à la consommation, à en croire le ministre en charge des ressources animales, Soumanogo Koutou, seront incinérés le samedi 20 août 2016.