Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

SOCIETE

La Police Nationale a saisi le 19 août 2016, environ trente 30 tonnes de poulets avariés, à la Gare de l’Est de Ouagadougou.
Selon le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, qui s’est rendu sur les lieux, « deux véhicules d’immatriculation étrangère ont refusé d’obtempérer au contrôle de la Police et ont été poursuivis jusqu’à la gare de l’Est. Après vérification, il a été découvert, que lesdits véhicules transportaient des poulets impropres à la consommation. Aussi, il y avait des entrepôts dans cette gare où des poulets sont conservés dans des congélateurs».

 Et ce n’est pas tout. Non loin, un autre entrepôt contenant des boites de tomates et autres marchandises diverses, conditionnées dans des cartons ne correspondant à l’origine des produits, a été découvert. Quant aux conducteurs, foi du ministre en charge de la sécurité intérieure, ils ont pris la clé des champs. Mais rassure-t-il, « les propriétaires seront recherchés et les acolytes seront traduits devant la justice. En la matière, c’est tolérance zéro».

Simon Compaoré a saisi l’occasion pour féliciter la Police Nationale pour cette action d’éclat et l’a invitée à davantage de sévérité dans le contrôle.

A l’endroit de la population, il a demandé une vraie vigilance, pour barrer la route à ces individus qui veulent s’enrichir sur le dos des citoyens.

Ces poulets impropres à la consommation, à en croire le ministre en charge des ressources animales, Soumanogo Koutou, seront incinérés le samedi 20 août 2016.