Aujourd'hui,
URGENT
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire

SOCIETE

La Police Nationale a saisi le 19 août 2016, environ trente 30 tonnes de poulets avariés, à la Gare de l’Est de Ouagadougou.
Selon le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, qui s’est rendu sur les lieux, « deux véhicules d’immatriculation étrangère ont refusé d’obtempérer au contrôle de la Police et ont été poursuivis jusqu’à la gare de l’Est. Après vérification, il a été découvert, que lesdits véhicules transportaient des poulets impropres à la consommation. Aussi, il y avait des entrepôts dans cette gare où des poulets sont conservés dans des congélateurs».

 Et ce n’est pas tout. Non loin, un autre entrepôt contenant des boites de tomates et autres marchandises diverses, conditionnées dans des cartons ne correspondant à l’origine des produits, a été découvert. Quant aux conducteurs, foi du ministre en charge de la sécurité intérieure, ils ont pris la clé des champs. Mais rassure-t-il, « les propriétaires seront recherchés et les acolytes seront traduits devant la justice. En la matière, c’est tolérance zéro».

Simon Compaoré a saisi l’occasion pour féliciter la Police Nationale pour cette action d’éclat et l’a invitée à davantage de sévérité dans le contrôle.

A l’endroit de la population, il a demandé une vraie vigilance, pour barrer la route à ces individus qui veulent s’enrichir sur le dos des citoyens.

Ces poulets impropres à la consommation, à en croire le ministre en charge des ressources animales, Soumanogo Koutou, seront incinérés le samedi 20 août 2016.