Aujourd'hui,
URGENT
Football: Le RCK éliminé de la ligue africaine des champions après sa défaite 2 à 0 à Libreville
Football: L’EFO éliminé de la Coupe de la Confédération après sa défaite 1 à 0 contre l’Olympic Star FC du Burundi
Burkina: le journaliste Mahamadi Tiegna nommé directeur général des Editions Sidwaya (Conseil des ministres)
Burkina: Le journaliste Pascal Yemboini Thiombiano nommé  directeur général de la radiodiffusion télévision du Burkina (Conseil des ministr
Mali: deux soldats français tués et un blessé dans l'explosion d'une mine artisanale (RFI)
Nécro: Idrissa Ouédraogo décoré Grand officier de l'Ordre national à titre posthume avant d'être inhumé ce mardi 20 février
Bobo Dioulasso: deux morts dans l’éboulement d’une mine à Borodougou (Oméga Fm)
Burkina: 620 394 personnes seront en situation d'urgence alimentaire de juin à août 2018 (Sonagess) 
Putsch manqué: Le MBDHP souhaite que le procès se déroule dans la transparence et la rigueur (Responsable)
Pétanque: les Etalons remportent le tournoi international Mbarakou Baby de Kayes au Mali (AIB)

SOCIETE

L’assistant de Police, Oumarou Zongo, en service au commissariat central de police de Ouagadougou (CCPO), renversé par un usager ayant refusé de marquer l’arrêt au feu tricolore, le mercredi 17 août 2016, a regagné son domicile, après un séjour de quelques heures au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Nous lui avons rendu visite ce 18 août 2016.

 L’assistant Zongo, plâtre au bras gauche, ne cesse de rendre grâce à Dieu, d’avoir eu la vie sauve. « Ça a été une chance pour moi, l’usager pouvait me tuer », nous a-t-il confié, avant de relater les faits. « Le mercredi 17 août 2016, aux environs de 11 heures, un automobiliste n’a pas respecté le feu au rond-point des Nations-Unies. Des collègues qui le suivaient sont arrivés à notre niveau au carrefour (Siège SONABEL). Je suis allé devant lui, pour lui demander gentiment de serrer au bas-côté de la voie. Il a foncé sur moi ; j’ai sauté sur le capot de son véhicule et il m’a trimbalé sur une distance en zigzaguant. Je suis tombé sur le bras et j’ai eu une fracture », a expliqué l’agent de Police.

Pour lui, ce comportement est vraiment regrettable. C’est pourquoi, il a invité ses collègues policiers à être vigilants sur la voie publique et aux usagers, il leur recommande la prudence. « Nous sommes des frères et on doit se comprendre », a-t-il insisté.

L’Assistant Oumarou Zongo, qui s’en est sorti avec une fracture fermée au bras et des égratignures, a affirmé que sa vie est hors de danger, et a souhaité que l’usager, qui a été arrêté soit puni à la hauteur de son acte.