Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

SOCIETE

Ce mercredi 17 août 2016 marquait le départ de la caravane « Société civile et intégration régionale ». Cette initiative de l’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) vise « à jeter un pont entre les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur afin de bâtir une nation prospère et ouverte au monde ». 

Cette année, la caravane mettra le cap sur la Côte d’Ivoire qu’elle sillonnera jusqu’au 29 août prochain. Ce sera l’occasion  pour la délégation d’aller à la rencontre des compatriotes qui y vivent, et également des organisations de la société civile ivoirienne engagées dans le processus de prévention des conflits et/ou de lutte pour la promotion des droits des migrants.

Au total, ce sont 9 personnes qui prennent part à la caravane 2016 du Tocsin.  Selon Arouna Savadogo, président exécutif de ladite association, celle délégation qu’il conduit ira à la rencontre des autorités consulaires du Burkina Faso en Côte d’Ivoire. Un arrêt sera également marqué au sein de la ville de Bouaflé et ses environs. Cette étape permettra d’établir un cadre d’échange avec les Burkinabés installés dans cette localité, en vue d’en savoir davantage sur  leurs préoccupations. Par la suite, se sera autour du district d’Abidjan d’accueillir les membres de la délégation du Tocsin.

Au cours de ce séjour dans la capitale économique ivoirienne, il s’agira pour Arouna Savadogo et ses collaborateurs de finaliser un certain nombre de conventions, dont celle entre la coopération Suisse et le Burkina Faso. «Nous avons rédigé la convention ensemble et nous allons donc aller la parapher et signer. Ensuite, nous irons voir la mairie d’Attékoubé et celle de Koumassi. Là, nous souhaitons jumeler les mairies du Burkina à celles de la Côte d’Ivoire. Nous avons demandé aux mairies également, lors de notre dernière sortie, d’initier des journées communautaires, ce qui les a beaucoup réjouis », a expliqué le président de l’association Tocsin.

Cette démarche a aussi pour objectif de  sensibiliser les compatriotes de la Côte d’Ivoire à s’inscrire massivement sur la liste électorale en 2020, et également, leur parler de paix afin d’anticiper et prévenir les conflits, pour permettre que les élections de 2020, qui incluent tous les Burkinabè de l’étranger, se déroule sans inquiétude.

En rappel, c’est depuis 2000, que le Tocsin effectue des sorties annuelles. Ainsi, la caravane a déjà sillonné le Mali, le Togo, le Ghana, le Bénin et la Côte d’Ivoire.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé