Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

SOCIETE

Ce mercredi 17 août 2016 marquait le départ de la caravane « Société civile et intégration régionale ». Cette initiative de l’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) vise « à jeter un pont entre les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur afin de bâtir une nation prospère et ouverte au monde ». 

Cette année, la caravane mettra le cap sur la Côte d’Ivoire qu’elle sillonnera jusqu’au 29 août prochain. Ce sera l’occasion  pour la délégation d’aller à la rencontre des compatriotes qui y vivent, et également des organisations de la société civile ivoirienne engagées dans le processus de prévention des conflits et/ou de lutte pour la promotion des droits des migrants.

Au total, ce sont 9 personnes qui prennent part à la caravane 2016 du Tocsin.  Selon Arouna Savadogo, président exécutif de ladite association, celle délégation qu’il conduit ira à la rencontre des autorités consulaires du Burkina Faso en Côte d’Ivoire. Un arrêt sera également marqué au sein de la ville de Bouaflé et ses environs. Cette étape permettra d’établir un cadre d’échange avec les Burkinabés installés dans cette localité, en vue d’en savoir davantage sur  leurs préoccupations. Par la suite, se sera autour du district d’Abidjan d’accueillir les membres de la délégation du Tocsin.

Au cours de ce séjour dans la capitale économique ivoirienne, il s’agira pour Arouna Savadogo et ses collaborateurs de finaliser un certain nombre de conventions, dont celle entre la coopération Suisse et le Burkina Faso. «Nous avons rédigé la convention ensemble et nous allons donc aller la parapher et signer. Ensuite, nous irons voir la mairie d’Attékoubé et celle de Koumassi. Là, nous souhaitons jumeler les mairies du Burkina à celles de la Côte d’Ivoire. Nous avons demandé aux mairies également, lors de notre dernière sortie, d’initier des journées communautaires, ce qui les a beaucoup réjouis », a expliqué le président de l’association Tocsin.

Cette démarche a aussi pour objectif de  sensibiliser les compatriotes de la Côte d’Ivoire à s’inscrire massivement sur la liste électorale en 2020, et également, leur parler de paix afin d’anticiper et prévenir les conflits, pour permettre que les élections de 2020, qui incluent tous les Burkinabè de l’étranger, se déroule sans inquiétude.

En rappel, c’est depuis 2000, que le Tocsin effectue des sorties annuelles. Ainsi, la caravane a déjà sillonné le Mali, le Togo, le Ghana, le Bénin et la Côte d’Ivoire.

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé