Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

Ce mercredi 17 août 2016 marquait le départ de la caravane « Société civile et intégration régionale ». Cette initiative de l’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) vise « à jeter un pont entre les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur afin de bâtir une nation prospère et ouverte au monde ». 

Cette année, la caravane mettra le cap sur la Côte d’Ivoire qu’elle sillonnera jusqu’au 29 août prochain. Ce sera l’occasion  pour la délégation d’aller à la rencontre des compatriotes qui y vivent, et également des organisations de la société civile ivoirienne engagées dans le processus de prévention des conflits et/ou de lutte pour la promotion des droits des migrants.

Au total, ce sont 9 personnes qui prennent part à la caravane 2016 du Tocsin.  Selon Arouna Savadogo, président exécutif de ladite association, celle délégation qu’il conduit ira à la rencontre des autorités consulaires du Burkina Faso en Côte d’Ivoire. Un arrêt sera également marqué au sein de la ville de Bouaflé et ses environs. Cette étape permettra d’établir un cadre d’échange avec les Burkinabés installés dans cette localité, en vue d’en savoir davantage sur  leurs préoccupations. Par la suite, se sera autour du district d’Abidjan d’accueillir les membres de la délégation du Tocsin.

Au cours de ce séjour dans la capitale économique ivoirienne, il s’agira pour Arouna Savadogo et ses collaborateurs de finaliser un certain nombre de conventions, dont celle entre la coopération Suisse et le Burkina Faso. «Nous avons rédigé la convention ensemble et nous allons donc aller la parapher et signer. Ensuite, nous irons voir la mairie d’Attékoubé et celle de Koumassi. Là, nous souhaitons jumeler les mairies du Burkina à celles de la Côte d’Ivoire. Nous avons demandé aux mairies également, lors de notre dernière sortie, d’initier des journées communautaires, ce qui les a beaucoup réjouis », a expliqué le président de l’association Tocsin.

Cette démarche a aussi pour objectif de  sensibiliser les compatriotes de la Côte d’Ivoire à s’inscrire massivement sur la liste électorale en 2020, et également, leur parler de paix afin d’anticiper et prévenir les conflits, pour permettre que les élections de 2020, qui incluent tous les Burkinabè de l’étranger, se déroule sans inquiétude.

En rappel, c’est depuis 2000, que le Tocsin effectue des sorties annuelles. Ainsi, la caravane a déjà sillonné le Mali, le Togo, le Ghana, le Bénin et la Côte d’Ivoire.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé