Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»
Burkina: le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présenté sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso qui l'a accepté
RDC: l'Union africaine demande «la suspension de la proclamation définitive» des résultats

SOCIETE

Coris Bank International (CBI), « la Banque Autrement », dans le cadre de la consolidation de son action citoyenne, a offert  1 000 chasubles de sécurité d’une valeur de 2 millions de FCFA aux Volontaires adjoints de sécurité (VADS). Le cérémonial de remise a eu lieu ce mardi 23 août 2016 au siège de la direction générale de la Police nationale, à Ouagadougou. C’est devant quelques-uns des heureux bénéficiaires, que le directeur général de Coris Holding, Emmanuel Sawadogo, a procédé à la remise symbolique des chasubles au directeur général adjoint de la police nationale, Noraogo Ousmane Sawadogo.


A travers ce don, explique Emmanuel Sawadogo, Coris Bank International veut louer la noble mission que les Volontaires adjoints de sécurité accomplissent quotidiennement aux côtés des agents de police. « A travers ce geste, la Banque Autrement, votre banque à tous, renouvelle à l’endroit de la police nationale en général et des VADS en particulier, toute sa gratitude et ses remerciements pour les exploits réalisés quotidiennement sur nos routes, afin de prévenir des accidents, sauver des vies humaines et éviter des dégâts matériels collatéraux », a indiqué M. Sawadogo.

De son côté, le directeur adjoint de la police nationale a estimé que « ce don est un geste patriotique de grande importance ». Il a ajouté qu’en le faisant, CBI apprécie à juste valeur l’apport des VADS dans la prévention, la sensibilisation et la lutte contre l’incivisme. « Ce don va donner de la visibilité aux VADS qui, jour et nuit, travaillent à fluidifier la circulation et à sécuriser les usagers. C’est quelque chose de très important et nous voulons que d’autres personnes puissent emboiter le pas de Coris Bank International pour nous appuyer dans cette recherche de la sécurité des usagers », a exhorté Noraogo Ousmane Sawadogo.

Ces chasubles permettront aux VADS d’être plus visibles dans l’accomplissement de leur mission surtout dès que la nuit s’annonce. Selon le chef adjoint de la police, les VADS, parés de ces nouvelles chasubles flanquées Coris Bank International, seront visibles de loin, ce qui évitera que, par manque d’attention, des usagers viennent à les percuter.

In fine, pour le responsable de Coris Holding, la sécurité routière est l’affaire de tous et il était donc normal que CBI, qui fait la Banque autrement, puisse apporter « sa modeste contribution ». « En le faisant, nous exprimons notre action citoyenne auprès de la Police nationale et de la population en général », a renchéri M. Sawadogo. Aussi, il a réitéré la disponibilité de Coris Bank à toujours accompagner la police nationale dans ses initiatives de prévention des accidents et de renforcement de la sécurité routière.

Crées en fin 2013, les VADS, au nombre de 3 000 dont 1100 à Ouagadougou, ont pour rôle de travailler, aux côtés des agents de police au quotidien, à réguler la circulation aux intersections. Ils sont considérés comme des auxiliaires de sécurité.

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé