Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

SOCIETE

Le nouveau comité d’organisation de Miss Burkina (N-Comib) a organisé une conférence de presse ce mercredi 9 août 2017 à Ouagadougou. A deux jours de l’évènement proprement dit, il s’est agi pour les membres de comité de faire le point des phases régionales de Miss Burkina et de présenter, de façon succincte, le déroulé de la grande finale du vendredi 11 août prochain.


Lancée en janvier 2017, la caravane Miss Burkina a sillonné 11 régions sur les 13 que compte notre pays. Selon le président du comité d’organisation, Alpha Ouédraogo, deux régions, notamment la Boucle du Mouhoun et la région du Sahel, ont été infructueuses au niveau des nombres minimales de candidatures requises. Sur environ 200 candidates, poursuit-il, seulement 22 filles ont été retenues, à raison de deux filles par région, pour prendre part à la grande finale de Miss Burkina. «Dans l’ensemble, les phases régionales se sont bien déroulées et le concours Miss Burkina a enregistré une forte adhésion des populations. Partout où nous sommes passés, nous avons reçu le soutien des plus autorités régionales», s’est réjoui M. Ouédraogo.

A ce jour, précise le président du comité d’organisation, se sont 21 filles qui ont été mises au vert à Ouaga 2000, la candidate Foulératou Combary de l’Est ayant jeté l’éponge. «Elle n’a pas répondu présente à la convocation  du N-Comib au matin du 1er août dernier. Du coup, elles ne seront plus que 21 candidates en lice le 11 août pour la conquête de la couronne Miss Burkina 2017», a-t-il expliqué.

Pour une soirée Miss Burkina glamour et festive, le nouveau comité a mis les petits plats dans les grands. Le concours s’articulera autour de quatre grandes sorties qu’effectueront les miss. Il s’agit d’une sortie en tenue traditionnelle, d’un passage en tenue olympique: sortie à l’issue de laquelle 12 candidates seront retenues pour la suite de la compétition.

Un troisième passage en tenue lynmpè et la dernière sortie sera marquée par la tenue de soirée. De l’avis de M. Ouédraogo, «cette sortie sera sanctionnée par le très attendu exercice d’expression orale. Ce sera une sortie de plaidoyer en relation avec le thème de l’édition 2017 qui est ‘Femme: environnement et développement’».
S’agissant du plateau artistique, il comprendra un défilé de mode présenté par le styliste François 1er, des prestations musicales avec Marie Gayéri, Awa Boussim, Prince Zoetaba, Sissao, Imilo Lechanceux, Floby et Siguila.

Au soir de cette finale, la Miss Burkina repartira avec 5 millions de francs CFA en plus de nombreux lots offerts par des partenaires. Quant aux quatre dauphines, elles recevront respectivement  2,5 millions de francs CFA, 1 million, 500 et 300 milles francs CFA chacune.

Cette édition de relance est placée sous le parrainage du ministre de la Culture et du co parrainage du ministre de l’Environnement. Elle a pour maraine l’épouse du président de l’Assemblée nationale, Chantal Diallo. Pour avoir accès à la salle des Banquets pour suivre en live cette compétition, il faudra débourser la somme de 30 000 et 50 000 francs CFA. La soirée Miss Burkina sera retransmise en directe sur la RTB.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé