Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

SOCIETE

Les forces armées nationale du Burkina Faso ont commémoré ce mardi 1er novembre 2016 l’anniversaire de leur création. Prise d’armes, adresse du chef de l’Etat aux forces armées, décoration de soldats qui ont contribué de par leur qualité et leur patriotisme à la défense de la nation burkinabè, ont été les points culminants de cette commémoration à la place de la Nation de Ouagadougou.

 

A travers cette célébration, c’est le mérite de ces hommes et femmes de l’armée nationale honorant leur serment de servir et défendre le Burkina Faso jusqu’au périple de leur vie  qui a été reconnu.  «56 ans de vie mérite qu’on s’arrête, qu’on puisse rendre hommage donc à tous ceux qui sont tombés pour la défense de la patrie et envisager l’avenir. 56 ans au service du peuple intègre du Faso et de la défense de la patrie, ça se fête mais les défis qui attendent les forces armées nationales sont énormes », a fait remarquer Roch Marc Christian Kaboré.

Le chef de l’Etat aussi ajouté que les défis de l’armée ont changé et qu’il est important de se projeter sur l’avenir en définissant une nouvelle forme d’organisation, les types d’équipements et les mesures à prendre.

Roch Marc Christian Kaboré, qui occupe aussi le strapontin de ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, a également conseillé aux militaires d’être «au service des institutions de la République» et de ne pas «s’immiscer dans les questions politiques», s’ils veulent «garder l’unité, la solidité, l’intégrité et la fierté de l’armée

A en croire M. Kaboré en effet, «chaque fois que des militaires ont fait irruption à la tête de l’Etat pour jouer un rôle politique actif en dirigeant le pays, l’institution militaire dans son ensemble en a subit les contre coups et s’est toujours retrouvée, de gré ou de force, dans une posture qui n’est pas la sienne.»

Raison pour laquelle il estime que «l’institution [armée] et au même titre le militaire, doit observer à tous égards une attitude de neutralité, entendue comme leur non-immixtion dans la sphère politique et partisane.» 

Du matériel militaire en commande

La commémoration ce cette année est placée sous le thème: «Défis sécuritaires et développement socio-économique: contribution des forces armées nationales». C’était l’occasion toute trouvée pour le chef de l’Etat de rappeler aux forces armées qu’elles doivent apporter leur contribution au développement économique et social du Burkina Faso.

Tout en saluant la participation « exemplaire et efficace » des militaires burkinabè dans la recherche de la paix dans la sous-région, Roch Marc Christian Kaboré a promis renforcer les hommes qui sont sur le terrain et le matériel militaire. «Nous sommes en train de commander d’autres matériels militaire pour pouvoir assurer l’efficacité de nos hommes sur le terrain». Car pour lui, il «est devenu une nécessité absolue pour notre Armée nationale et nos forces de sécurité de disposer de matériel et d’équipement adéquats pour être à la hauteur des défis sécuritaires actuels et à venir.» 

Lors de cette célébration, 72 militaires qui ont été décorés. Parmi eux, 12 officiers ont reçu des médailles d’honneur militaire pour leur dévouement, leurs efforts, leur valeur professionnelle, la durée et la qualité de leurs services… Trente-six autres militaires des armées de terre, de l’air et de la gendarmerie nationale, ont reçu des médailles militaires.

Les médailles commémoratives qui récompensent les militaires des armées qui se sont distingués par leur dévouement à la nation dans les opérations de sécurité et de maintien de la paix ont été décernées à 12 militaires avec agrafe Soudan, Guinée Bissau et Mali. Dans la dernière catégorie, les médailles d’honneur des sapeurs-pompiers ont été décernées à 12 militaires également.

 

Abel Azonhandé

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé