Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

SOCIETE

Des éléments de groupes d’autodéfense, « Koglweogo », ont bloqué brièvement la route nationale 22, sortie nord de la ville (Ouaga-Kongoussi), la route nationale 4, sortie Est (Ouaga-Fada N’gourma) et celle reliant Ouagadougou à Kaya, ce mardi 1er août 2017, exigeant de la justice, la libération de leurs camarades incarcérés le 28 juillet 2017 à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) pour escroquerie.

Ce blocage qui a duré quelques heures, a fortement perturbé le trafic routier. Après quelques heures de blocage, ils auraient été dispersés par la police. Pour les manifestants, cela a été fait dans le but de dénoncer « le parti pris » du Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou qui a déféré vendredi dernier, six personnes dont deux Koglweogo à la Maco. 

Ces six personnes sont accusées d’extorsion de fonds au frère d’un présumé voleur de bœuf. L’histoire remonte à quelques années. Selon le quotidien privé, le Pays, tout serait parti de Goudrin, quartier sis à l’arrondissement 10 de Ouagadougou,  où un habitant aurait perdu trois bœufs. Il décide d’appeler le groupe d’autodéfense à la rescousse. A l’issue de leurs investigations, les « Koglweogo » mettent la main sur le présumé voleur. Ce dernier est sommé de rembourser la somme de trois millions au propriétaire des bœufs. Le grand frère du présumé voleur intervient et s’engage à verser la totalité de la somme. Il verse à ce titre, deux millions de F CFA tout en promettant de verser ultérieurement le montant restant qui se chiffre à un million.

Mais voilà qu’aussitôt après s’être  acquitté des deux millions, il porte plainte contre les membres de « Koglweogo » et le propriétaire des bœufs. Selon le plaignant cité par la même source, c’est sous la pression exercée par des éléments du groupe d’autodéfense, qu’il a versé les deux millions. Et c’est, semble-t-il, dans le cadre de la suite que la justice a entrepris de donner à sa plainte que les six personnes ont été entendues, puis déférées le 28 juillet à la Maco. Ils devront ainsi répondre des faits d’escroquerie.

 

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé