Aujourd'hui,
URGENT
Mali: le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans revendique l'attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane
Asie: la Corée du Nord annonce la fin de ses essais nucléaires et balistiques (RFI)
Ouagadougou: 6 morts dans une bousculade à l'issue d'un prêche d'un prédicateur musulman
Football: le Français Arsène Wenger va quitter le club anglais d'Arsenal cet été, après vingt-deux saisons
Burkina: le président du Faso a reçu ce jeudi 19 avril les lettres de créances de 15 nouveaux ambassadeurs
Cuba: Miguel Díaz-Canel a été élu ce 19 avril 2018 nouveau président succédant à Raul Castro
Sahel: 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes
Afrique: 8 millions de personnes en insécurité alimentaire en Afrique de l'ouest (RFI)
Nahouri: la police saisit 750 kg de produits prohibés
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018

SOCIETE

Des éléments de groupes d’autodéfense, « Koglweogo », ont bloqué brièvement la route nationale 22, sortie nord de la ville (Ouaga-Kongoussi), la route nationale 4, sortie Est (Ouaga-Fada N’gourma) et celle reliant Ouagadougou à Kaya, ce mardi 1er août 2017, exigeant de la justice, la libération de leurs camarades incarcérés le 28 juillet 2017 à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) pour escroquerie.

Ce blocage qui a duré quelques heures, a fortement perturbé le trafic routier. Après quelques heures de blocage, ils auraient été dispersés par la police. Pour les manifestants, cela a été fait dans le but de dénoncer « le parti pris » du Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou qui a déféré vendredi dernier, six personnes dont deux Koglweogo à la Maco. 

Ces six personnes sont accusées d’extorsion de fonds au frère d’un présumé voleur de bœuf. L’histoire remonte à quelques années. Selon le quotidien privé, le Pays, tout serait parti de Goudrin, quartier sis à l’arrondissement 10 de Ouagadougou,  où un habitant aurait perdu trois bœufs. Il décide d’appeler le groupe d’autodéfense à la rescousse. A l’issue de leurs investigations, les « Koglweogo » mettent la main sur le présumé voleur. Ce dernier est sommé de rembourser la somme de trois millions au propriétaire des bœufs. Le grand frère du présumé voleur intervient et s’engage à verser la totalité de la somme. Il verse à ce titre, deux millions de F CFA tout en promettant de verser ultérieurement le montant restant qui se chiffre à un million.

Mais voilà qu’aussitôt après s’être  acquitté des deux millions, il porte plainte contre les membres de « Koglweogo » et le propriétaire des bœufs. Selon le plaignant cité par la même source, c’est sous la pression exercée par des éléments du groupe d’autodéfense, qu’il a versé les deux millions. Et c’est, semble-t-il, dans le cadre de la suite que la justice a entrepris de donner à sa plainte que les six personnes ont été entendues, puis déférées le 28 juillet à la Maco. Ils devront ainsi répondre des faits d’escroquerie.

 

 

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé