Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

SOCIETE

Dans cette déclaration, le Syndicat national des artistes musiciens du Burkina Faso dénonce une gestion catastrophique au sein du Bureau burkinabé des droits d’auteurs (BBDA).

 

 

«Camarades artistes du Burkina Faso, depuis un certain temps le Synamub (Syndicat national des  artistes musiciens du Burkina Faso) constate une gestion catastrophique au sein du BBDA (Bureau Burkinabé des droits d’Auteurs). Cette gestion se traduit par l’absence de démocratie dans la désignation des membres du Conseil d’Administration de l’institution.

En effet, il s’est tenu le 26 octobre 2016 une assemblée générale du BBDA à laquelle certaines structures représentatives des artistes musiciens n’ont pas été invitées. Il s’agit entre autres de Nouvelles Nation, du Synamub, etc.

Et pourtant c’est à cette assemblée générale précisément que l’on a désigné les membres du conseil d’Administration au mépris  d’une catégorie importante des artistes. Nous rappelons que le Conseil d’Administration du BBDA  discute et décide du sort des artistes(les questions de soutien,  de paiement, etc.).

Au regard de ce qui précède, le Synamub tient à marquer son désaccord face au clientélisme,  au copinage et à l’absence de démocratie. C’est pourquoi le Synamub lance un vibrant appel aux artistes :

– à se mobiliser pour faire barrage à toute forme de confiscation du BBDA ;
-à refuser que la désignation en tant que membre du Conseil d’administration du BBDA ne soit pas conditionnée par l’allégeance à des individus égoïstes ou à des roitelets.

Non au clientélisme !
Non au copinage !
Non à la gestion autarcique du BBDA !
Vive les artistes musiciens du Burkina Faso !
Vive le SYNAMUB ! »
Fait à Ouagadougou le 31 octobre 2016
Le  Secrétaire  Général
Abdoul Kader OUATTARA alias Almamy KJ