Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

SOCIETE

Depuis ce 24 juillet 2017, se tient au sein du Centre national de l’information, de l’orientation scolaire professionnelle et des bourses (CIOSPB), la semaine de l’information, de l’orientation post baccalauréat. Ce rendez-vous est le 2e du genre organisé par le CIOSPB en collaboration avec l’Union nationale des enseignements privés laïcs (Unipel).


L’initiative, explique le chargé de communication du CIOSPB, Ousséni Badini, permet de réunir sur un même lieu les professionnels de l’orientation siégeant au CIOSPB et certains partenaires dont les établissements d’enseignement supérieur publics et privés. Et cela, en vue de permettre aux «étudiants ou futurs étudiants de pouvoir trouver la matière afin de savoir comment choisir la filière et surtout, de connaitre les débouchées possibles qu’offre chaque option de formation», a fait savoir M. Badini.

Ousséni Badini

A l’en croire, toutes les dispositions ont été prises pour donner l’information juste aux bacheliers. Cela passe par la disponibilité des conseillers d’orientation, aux probables choix d’établissements. Lesquels établissements (une trentaine) ont élu domicile pour l’occasion dans la cour du CIOSPB pour apporter des éclaircissements sur leurs différentes offres à l’endroit de ces futurs étudiants. Ali Sawadogo, représentant l’un de ces établissements, explique qu’il est là «pour faire connaitre notre établissement aux uns et autres. Mais surtout apporter de plus amples explications sur nos différentes filières.»

Au regard de l’engouement suscité par cette semaine de l’information et de l’orientation post baccalauréat qui se tient toujours, les organisateurs, par la voix d’Ousséni Badini, rapportent que la satisfaction est au rendez-vous. «Ces nouveaux étudiants à qui ce programme s’adresse s’y intéressent. Les parents également. Il y a une affluence assez importante», affirme le chargé de communication du CIOSPB.

Alida Kouda

Ce sentiment semble être partagé entre les visiteurs. C’est ce que l’on peut retenir des propos d’Alida Kouda, néo bachelière de la série A, qui estime que «un tel cadre a tout son sens. Dans la mesure où il nous permet d’avoir les renseignements nécessaires pour opérer un bon choix pour la suite de nos études. Pour ma part, en venant ici je n’avais pas vraiment d’idées claires quant aux filières. Mais avec les conseils dont j’ai bénéficié, je sasi quel choix faire.» 

Cette édition 2017 de la semaine de l’information et de l’orientation post baccalauréat ouverte officiellement depuis le 24 juillet dernier, refermera ses portes au soir du 29 juillet prochain.