Aujourd'hui,
URGENT
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier

Ph: Raïssa Compaoré

SOCIETE

Après une poche de sécheresse de près de deux semaines, la ville de Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan et les villages environnants ont enregistré une forte pluie de cinq heures dans la matinée du samedi 22 juillet 2017, provoquant des dégâts. Selon un premier bilan officiel, on note deux décès, 80 ménages touchés et cent-neuf animaux emportés.


Selon les services de l’action sociale, le bilan des dégâts causés par l’abondante pluie qui s’est abattue sur la province de l’Oudalan dans la matinée du samedi 22 juillet dernier, est de deux pertes en vies humaines, quatre-vingts ménages touchés, cent-neuf têtes de bétail emportées.

Débutée à six heures du matin, la pluie aux environs de onze heures, s’est transformée en un cauchemar pour les populations installées dans les zones à risque d’inondation dans la ville de Gorom-Gorom et de certains villages.

A en croire les services de l’Agriculture et de l’Aménagement hydraulique de l’Oudalan,  76 millimètres de quantité de pluie à Gorom-Gorom et de 101 millimètres à Bosseye Dogabé, village situé à 12 km, ont été enregistrées.

Selon des témoignages,  les eaux dans leur ruissellement ont emporté deux hommes. Le premier, à Gorom-Gorom, tentant de traverser pour aller chercher sa vache, et le second dans le village de N’Guidoye, voulant sauver son bétail que les eaux entrainaient.

On dénombre 65 maisons d’habitation dans la ville de Gorom-Gorom et 15 autres à Kollel dans la commune d’Oursi qui se sont écroulées sous la furie des eaux.

Les autorités politiques et administratives avec à leur tête le gouverneur de la région du Sahel le colonel-major Peguy Hyacinthe Yoda ont été sur le terrain pour constater l’ampleur des dégâts et exprimer leur compassion aux sinistrés.

Source: AIB


La réaction du gouvernement