Aujourd'hui,
URGENT
Mali: le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans revendique l'attaque contre le camp de la Minusma et de Barkhane
Asie: la Corée du Nord annonce la fin de ses essais nucléaires et balistiques (RFI)
Ouagadougou: 6 morts dans une bousculade à l'issue d'un prêche d'un prédicateur musulman
Football: le Français Arsène Wenger va quitter le club anglais d'Arsenal cet été, après vingt-deux saisons
Burkina: le président du Faso a reçu ce jeudi 19 avril les lettres de créances de 15 nouveaux ambassadeurs
Cuba: Miguel Díaz-Canel a été élu ce 19 avril 2018 nouveau président succédant à Raul Castro
Sahel: 216 établissements fermés dont 60 dans la région du Nord soit 20.000 élèves et 895 enseignants hors des classes
Afrique: 8 millions de personnes en insécurité alimentaire en Afrique de l'ouest (RFI)
Nahouri: la police saisit 750 kg de produits prohibés
11-Décembre: «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère» est le thème retenu pour l'édition 2018

Ph: Raïssa Compaoré

SOCIETE

Après une poche de sécheresse de près de deux semaines, la ville de Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan et les villages environnants ont enregistré une forte pluie de cinq heures dans la matinée du samedi 22 juillet 2017, provoquant des dégâts. Selon un premier bilan officiel, on note deux décès, 80 ménages touchés et cent-neuf animaux emportés.


Selon les services de l’action sociale, le bilan des dégâts causés par l’abondante pluie qui s’est abattue sur la province de l’Oudalan dans la matinée du samedi 22 juillet dernier, est de deux pertes en vies humaines, quatre-vingts ménages touchés, cent-neuf têtes de bétail emportées.

Débutée à six heures du matin, la pluie aux environs de onze heures, s’est transformée en un cauchemar pour les populations installées dans les zones à risque d’inondation dans la ville de Gorom-Gorom et de certains villages.

A en croire les services de l’Agriculture et de l’Aménagement hydraulique de l’Oudalan,  76 millimètres de quantité de pluie à Gorom-Gorom et de 101 millimètres à Bosseye Dogabé, village situé à 12 km, ont été enregistrées.

Selon des témoignages,  les eaux dans leur ruissellement ont emporté deux hommes. Le premier, à Gorom-Gorom, tentant de traverser pour aller chercher sa vache, et le second dans le village de N’Guidoye, voulant sauver son bétail que les eaux entrainaient.

On dénombre 65 maisons d’habitation dans la ville de Gorom-Gorom et 15 autres à Kollel dans la commune d’Oursi qui se sont écroulées sous la furie des eaux.

Les autorités politiques et administratives avec à leur tête le gouverneur de la région du Sahel le colonel-major Peguy Hyacinthe Yoda ont été sur le terrain pour constater l’ampleur des dégâts et exprimer leur compassion aux sinistrés.

Source: AIB


La réaction du gouvernement

Des mots pour le dire...

Sondage

Lors de son discours sur la situation de la Nation prononcé le jeudi 12 avril 2018 devant la représentation nationale, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a promis la fin des délestages d’électricité pour 2019. A-t-il les moyens de tenir promesse?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé